20 millions d’abonnés au haut débit

4

Malgré une croissance moins soutenue, la barre symbolique des 20 millions d’abonnés au haut débit en France a été franchie lors du deuxième trimestre 2010.

Le haut débit se démocratise et réalise une excellente performance en France. C’est ainsi que pendant le second trimestre 2010, il a dépassé les 20 millions d’abonnements sur le territoire, dont plus de 19 millions sur la seule technologie ADSL, selon les chiffres fournis par l’Arcep.

Bien que le marché tende à moins recruter qu’avant, et ce de manière globale, cela représente tout de même 1,5 million d’abonnements supplémentaires en une année…

Le très haut débit, en revanche, ne parvient toujours pas à décoller. Avec 365 000 abonnements recensés dans tout le pays, dont (seulement) 90 000 abonnements FTTH/FTTB (fibre optique jusqu’à l’abonné ou jusqu’au bâtiment), le boom tant attendu n’a pas eu lieu et le très haut débit demeure marginal sur l’ensemble de la population.

Si 910 000 foyers sont actuellement théoriquement éligibles au FTTH, cela ne représente qu’une évolution trimestrielle de 9%. On voit donc que la fibre continue à traîner des pieds, malgré les évolutions réglementaires récentes…

Cependant, le nombre de logements éligibles via une offre de mutualisation entre opérateurs est en pleine explosion : ils sont désormais 83 000, soit une augmentation de 107,5% en un trimestre. Si le marché de la fibre demeure donc morose, les acteurs s’organisent, petit à petit, pour mettre en commun leurs investissements…

Source : Arcep

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

4 commentaires

  1. " 20 millions d’abonnés au haut débit en France " je me demande quel est le potentiel restant. Il faudrait connaitre le nombre d'abonnés FT qui n'ont pas l'adsl, ça devrait correspondre à peu près. Pour le reste c'est du transfert de clientèle entre FAI. . . . :rolleyes:

  2. Mon immeuble est fibré par FT depuis 1an1/2 et bien qu'à l'origine cette fibre devait être mutualisée, rien ne se passe dans ce sens.Où prendre des infos sur le devenir de cette promesse ?

  3. Si SFR ou Iliad n'ont pas de réseau dans ton quartier, la mutualisation ne peut évidemment pas exister ! Sinon ils savent qu'Orange équipe ton immeuble et ne devraient pas tarder à se manifester.

  4. Le FTTH peine à décoller car les opérateurs n'ont pas commencer pas leurs clients mais directement tenté de conquérir de nouveaux immeubles. A paris dans mon cas par exemple free à préférer poser la fibre dans un immeuble 100% abonnés FT plutôt que celui avec des abonnés Free!!! Il faudrait commencer par les villes qui en ont besoin pour que ça vaille la peine. Par exemple au Plessis Trévise, ville à plus de 3,5km d'un NRA donc quasi jamais la TV, le maire met à dispo des opérateurs un local pour installer un NRO ou un NRA-HD, la ville a déjà des fourreaux sur 80% et une majorité des immeubles sont autour du local. La il y a de la demande et le premier qui proposera du FTTH remportera quasi toute la ville en abonnée. C'est en région parisienne donc pas non plus trop éloigner... Et la y a personne qui bouge. Donc il ne faut pas trop se plaindre sur les chiffres actuels, ça évoluera très vite lorsque les prises iront chez les abonnées.

  5. Réagir sur le forum