116000 Le numéro européen pour les enfants disparus

0

Le numéro d’urgence de Child Focus, la Fondation Européenne pour les enfants disparus et sexuellement exploités, devient le 116 000. Pas encore actif en France, il devrait cependant le devenir d’ici quelques mois. Ce numéro est déjà réservé auprès des opérateurs comme Free, Orange et les autres.

Le 116 000 est à présent opérationnel dans huit pays (Belgique, Hongrie, Grèce, Roumanie, Portugal, Slovaquie, Pologne et Pays-Bas) et réservé dans 48 pays, soit la quasi totalité du territoire géographique européen, par la Conférence européenne des postes et télécommunications.

Dans ces pays, « il ne peut donc être utilisé à d’autres desseins », précise l’association. La France et l’Italie devraient prochainement mettre le numéro en service.
Dans chaque pays, une instance ou une organisation réceptionne et traite les appels donnés au 116 000.
Actuellement en France c’est le ministère de la justice qui gère la logistique mise en place avec l’alerte enlèvement. Le numéro gratuit Français est actuellement le 0805 200 200 .

Le 116 000 européen sera donc complémentaire. Les deux numéros pouvant arriver sur le même standard téléphonique à Nanterre.

Le nouveau numéro d’urgence sera joignable gratuitement jour et nuit, sept jours sur sept. Les opérateurs parlent les langues nationales et, la plupart, l’anglais. Un projet de traduction dans les autres langues européennes est à l’étude.

Child Focus a également dévoilé le logo du 116 000 qui a vu le jour sous l’impulsion de Missing Children Europe. C’est la première réalisation d’une large campagne qui sera lancée le 25 mai, lors de la Journée internationale des enfants disparus.

- Site Alerte Enlèvement Français

- Site de Child Focus

Source : RTLinfo.be

Partager

A propos de l'auteur

Je suis à Freenews depuis 2005. Je suis modérateur, rédacteur et membre du Conseil d'Administration de l'association. Je bosse dans un service d'expertise technique d'Enedis à Tours. Premières connexions Internet (en 33,6) en 1997 avec des factures monstrueuses ! Freenaute de la première heure, j'ai fais parti des forfaits 50H bas débit bien avant l'ADSL. Un vrai Freenaute historique...

Les commentaires sont fermés.