OVH : son Hosted Private Cloud enfin sur le marché

0

C’est fait OVH Cloud vient de sortir son nouveau Cloud Prive ; en effet, après le passage obligatoire de la certification par l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) obtenue en juillet dernier, OVH Cloud a commercialisé sa solution Hosted Private Cloud.

A ce jour seulement deux datas centers proposent cette solution (Roubaix et Strasbourg), mais bien d’autres devraient progressivement proposer cette nouvelle solution, afin de permettre à OVH Cloud de s’étendre sur le territoire européen en bonne conformité avec les règles imposées par les agences de cybersécurité européennes (C5 en Allemagne, AGID en Italie ou l’EUCS de l’ENISA européenne).

OVH propose dès maintenant sa version Cloud aux organisations publiques, parapubliques mais également aux entreprises stratégiques, comme les Opérateurs d’Importance Vitale, leur garantissant une prestation haut de gamme en termes de sécurité avec notamment le concours du label SecNumCloud.

Un label exigeant mais rassurant pour la protection des données.

Pour la petite histoire, pour la mise en place de « SecNumCloud », en 2013, l’ANSSI avait recruté neuf acteurs du secteur du cloud computing à la suite de la promulgation de la Loi de Programmation Militaire, jusqu’à la création en 2016, d’un visa de sécurité reposant sur un référentiel exigeant une première version de « SecNumCloud ».

SecNumCloud est un label fondamental, et notamment depuis le mois de juillet 2020, date à laquelle la justice européenne le Privacy Shield, qui autorisait le transfert de données personnelles européennes vers Etats-Unis, au motif que les garanties offertes pour la protection des données personnelles, par le droit européen, étaient identiques à celles proposées par la loi américaine, relançant ainsi le débat sur l’hébergement physique, ce qui confère aux entreprises françaises certifiées, un gage de sérieux.

Une certification qui vise à être cependant substituée dans l’avenir par un nouveau label « cloud de confiance » intégrant non seulement les critères du SecNumCloud mais également ceux énoncés par les nouvelles normes européennes et qui portera le nom de « European Cybersecurity Certification Scheme for Cloud Services ».

Et dans l’avenir, du côté d’OVH ?

OVH ne compte pas en rester là et entend véritablement étendre son label propre à d’autres solutions, ainsi que l’a précisé Caroline Comet-Fraigneau, VP France Benelux et Afrique chez OVHcloud dans un communiqué paru à l’occasion de ce lancement : « Nous poursuivrons nos efforts pour déployer de nouvelles solutions répondant aux plus hautes exigences de protection des données, et ce à l’échelle internationale, au bénéfice des utilisateurs ».

Source : l’Usine Digitale

Share.

Ajouter un commentaire