Orange : la fin de l’ADSL s’organise du côté de l’opérateur historique

1

Le plan d’abandon de la fibre par Orange vient d’être officialisé et signe désormais pour l’opérateur historique, le début de la phase pratique, car ce dernier souhaite s’y mettre dès l’an prochain en se désengageant progressivement de l’ADSL.

Il vient par ailleurs d’être transmis à l’ARCEP, assorti d’un prévisionnel établi jusqu’à l’année 2030.

A cette fin, les premières communes qui devraient être totalement fibrées et opérer cet abandon du cuivre ont été choisies avec un terme fixé de manière progressive jusqu’à la bascule totale.

Ce plan devrait se dérouler en 4 phases principales (annonce de la fin commerciale, puis arrêt effectif de l’offre, suivi de deux étapes semblables sur la partie technique), et doit être appliqué pour 42 millions de locaux sur l’ensemble du territoire avec pour base les estimations des derniers observatoires de l’ARCEP.

Une envolée de ce plan est attendue en 2025.

Une fragmentation de zones pour mener à bien le projet d’abandon.

Depuis l’an passé le plan de fermeture a fait l’objet d’une première expérimentation avec la fermeture du réseau sur près de 700 locaux, confirmée entre la moitié 2021 et fin janvier 2023, par la fermeture technique du réseau soit 15 000 locaux.

Cette situation ne peut être menée à bien sans un déploiement massif de la fibre sur l’ensemble du territoire et selon les chiffres de l’ARCEP, ce sont maintenant près de 15,4 millions de locaux qui sont définitivement passés à cette technologie, supplantant au niveau des abonnements, ceux souscrits en ADSL.

Or, même si ce plan se déroule assez correctement pour l’heure, il y a lieu pour l’opérateur historique de faire montre d’une certaine souplesse quant à son application, au regard d’un grand nombre de paramètres pas totalement maîtrisés en intégralité.

D’ici là, Orange est contraint de poursuivre l’entretien du réseau cuivré, ce qui est pour l’opérateur un sévère handicap doublé de contraintes qu’il n’a plus envie d’assumer : sa qualité de service reste néanmoins un enjeu structurel notamment sur les zones mal desservies par la fibre.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Un commentaire

Ajouter un commentaire