Orange : baptême du feu pour Christel HEYDEMANN avec la présentation des résultats du premier trimestre

0

L’opérateur historique a présenté ses résultats relatifs au premier trimestre de l’année, et pour la première fois depuis longtemps, sans Stéphane Richard, remplacé par Christel HEYDEMANN, propulsée à sa tête après décision du Conseil d’Administration pour les raisons que l’on sait.

Cette dernière n’a donc pu que présenter un bilan qui n’est pas le sien, ponctué d’une hausse de la croissance du Groupe de 0,7%, soit 10,58 milliards d’euros et soutenue par sa stratégie de développement poursuivie en Afrique et au Moyen-Orient.

L’Europe et en particulier l’Espagne sont toujours un peu à la traîne, mais devraient redresser la barre rapidement avec les modalités de rachat de Masmovil, actuellement mises en place, ce qui contraste avec la stratégie commerciale de Free surtout axée sur ce secteur.

Côté résultats français, le chiffre d’affaires est en baisse avec notamment presque 1% de moins sur cette première période de l’année, soit une perte de 4,38 milliards d’euros notamment : baisse du service aux autres opérateurs, avec le coût de l’entretien du réseau cuivré au coeur d’un certain nombre de litiges, location de la fibre, pourtant compensés mais pas suffisamment par les services de détail pourvoyeurs de 2,73 milliards d’euros, ce qui n’est pas rien non plus, témoignant cependant d’un recrutement Fibre qui fonctionne avec une facture moyenne par compte, plus élevée.

Une société en pleine mutation mais sera-ce suffisant en termes de compétitivité sur la durée ?

Le deuxième trimestre devrait se révéler particulièrement intéressant, avec une Livebox 6 lancée sur la marché il y a quelques semaines maintenant et qui apparemment sait séduire son public, comme son offre Mobile qui a rencontré l’adhésion de 51 000 abonnés supplémentaires contre 32 000 l’an passé, avec une forte hausse des couplages Open fixe/mobile, pour un panier moyen de 70,5€ par mois.

Pour le reste, le marché européen demeure donc toujours une difficulté mal appréhendée par Orange, qui enregistre des pertes sèches notamment de 4,6% du côté du chiffre d’affaires voire de 8,2% côté services opérateurs, doublées d’une chute des abonnements, contrairement au Moyen Orient qui comptabilise désormais 27,7% de clients supplémentaires, sur un marché certes récent.

Bon point cependant, l’arrivée de la TowerCo Orange, Totem Totem, qui devrait inverser la vapeur dans les mois à venir.

Un bilan donc contrasté pour Orange, qui ne cherche pas cependant à dissimuler ses faiblesses et aborde, avec une nouvelle direction générale ambitieuse et qui devrait rompre les habitudes prises ces dernières années tout en respectant le bilan de son prédécesseur;

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Comments are closed.