Netflix : le partage de compte facturé d’ici quelques semaines

1

La stratégie commerciale de Netflix est en pleine mutation depuis plusieurs mois ; et pour cause, la plateforme, qui surfe sur un marché ultra saturé, a du mal à sortir la tête de l’eau.

Au coeur du problème, plusieurs points faibles selon la Firme de streaming qui, bien souvent, au lieu de se remettre véritablement en question, pointe du doigt le partage de compte sauvage.

Pour mettre un terme à cette pratique et éventuellement limiter la casse, Netflix entend doper sa politique coercitive et limiter le partage de compte en le facturant dans les mois qui viennent tout en durcissant les règles d’utilisation de la plateforme, ainsi que cela ressort des termes de son dernier rapport financier publié en interne et le média en ligne The Verge.

« Le partage de compte généralisé d’aujourd’hui (plus de 100 millions de foyers) compromet notre capacité à long terme à investir dans Netflix et à l’améliorer, ainsi qu’à développer notre activité » justifie Netflix, qui entend y mettre un terme aussi rapidement que possible, avec la mise en place d’un système identifiant l’adresse IP et l’ID de l’appareil utilisé pour la connexion, tout en surveillant les comptes les utilisant.

Si d’aventure, il était repéré que vous utilisiez votre compte au delà d’un certain périmètre, celui-ci serait amené à être soumis à plusieurs vérifications par SMS ou email, autant de fois qu’il plaira à la plateforme de streaming.

A contrario, si vous souhaitez être dans les clous et prouver votre bonne foi commerciale, il vous faudra compléter votre abonnement de 3 USD/ mois supplémentaires pour 2 usagers de plus.

Selon la plateforme, le système rencontrerait l’adhésion d’un maximum d’abonnés ; propos qui semblerait tenir plus de l’auto conviction que d’une réalité concrète pour Netflix, qui pourrait subir à plus ou moins court terme, bien au contraire, un effet désastreux sur ses abonnements sur le long terme avant que la tendance ne finisse par s’inverser.

Hasard ou coïncidence, l’annonce survient en même temps que celle du départ de Reed Hastings son fondateur, qui laisse la place à Greg Peters et Ted Sarandos tout en conservant la fonction de président exécutif.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Un commentaire

  1. Si je reçois un message me demandant de payer 3$ de plus par mois, je résilie 🙂
    (déjà que je regarde plus vraiment de choses dessus, et que certaines disparaissent…)

    A quoi bon payer un abonnement s’il n’y a pas TOUS les contenus ?