Microsoft sépare Teams et la suite Office à l’échelle mondiale pour éviter une plainte antitrust

0

Microsoft a annoncé lundi 1er avril, une évolution majeure dans la stratégie de vente de son application de chat et vidéo, Teams. Désormais, Teams sera vendu séparément de son produit Office dans le monde entier ; une décision qui survient six mois après que Microsoft ait séparé les deux produits sur le Vieux Continent, pour éviter des problèmes antitrust potentiels avec l’Union européenne.

Cette décision est consécutive à une enquête de la Commission européenne sur les pratiques de Microsoft concernant Office et Teams, initiée suite à une plainte déposée en 2020 par Salesforce, un concurrent de Slack. Teams, qui était initialement inclus gratuitement dans Office 365 en 2017, est devenu un outil populaire pour la communication en entreprise, en particulier pendant la crise sanitaire, grâce à ses fonctionnalités de vidéoconférence.

Microsoft divise la vente de ses produits : une réponse aux critiques et adaptation aux réglementations mondiales

Les concurrents de Microsoft ont cependant critiqué le fait que la vente conjointe des deux produits donnait à Microsoft un avantage déloyal. Pour répondre à ces préoccupations et clarifier la situation pour ses clients, Microsoft a commencé à vendre les deux produits séparément dans l’UE et en Suisse à partir du 1er octobre de l’année dernière. Cette décision est désormais étendue à l’ensemble de ses clients à travers le monde.

Selon un porte-parole de Microsoft, cette initiative vise à offrir aux entreprises multinationales plus de flexibilité dans leurs achats à travers différentes régions géographiques, en réponse aux commentaires de la Commission européenne.

Le démembrement de Teams de Microsoft 365 : un nouvel écho à l’antitrust dans le monde de la technologie

La décision de séparer Teams de Microsoft 365 et Office a été comparée à un précédent dans les années 1990, lorsque le ministère de la Justice a poursuivi Microsoft pour abus de position dominante avec son système d’exploitation Windows. Après cette affaire, Microsoft a dû assouplir son contrôle sur les logiciels tiers installés sur ses produits.

Cependant, contrairement à cette situation, les analystes estiment que la séparation de Teams d’Office pourrait avoir un impact moins dramatique, étant donné que Teams est largement intégré dans les flux de travail des entreprises. Selon les données de Sensor Tower, la base d’utilisateurs de Teams est restée largement inchangée après la séparation des deux produits, en Europe, en octobre 2023.

Cette évolution dans la stratégie de vente de Microsoft reflète l’importance croissante des préoccupations antitrust dans le secteur de la technologie et la nécessité pour les entreprises de s’adapter aux réglementations en vigueur dans différentes régions du monde.

Share.

About Author

Directrice de publication et d'édition.

Ajouter un commentaire