Libra : Vodafone laisse Iliad seul opérateur télécoms dans le projet.

0

L’opérateur britannique est en effet la huitième entreprise à annoncer son retrait du projet de cryptomonnaie de Facebook.

Il ne restait plus grand monde dans le navire après les départs remarqués de paypal, Visa, Ebay, Stripe, Booking et Mercado Pago dans le courant de l’automne et …. C’est aujourd’hui Vodafone qui prend le large et se déleste du projet Libra, laissant Iliad, seul et unique opérateur de télécoms à la barre.

Une renonciation qui risque de compromettre le projet, dont la date de lancement était prévue dans le courant de l’année 2020, Vodafone étant le 8ème partenaire à se désengager sur les 28 signataires du consortium initial.

Quel avenir pour Libra ?

Il faut dire que le projet, malgré un engouement spectaculaire rencontré lors de son annonce, a rencontré de nombreuses avanies depuis le départ.

Défiance de la part des gouvernements, des instances administratives ou financières, obstacles divers, défections subites dès le mois d’octobre dernier malgré la constitution concrète et formelle de son premier conseil d’administration dans le courant de l’automne, autant de difficultés qui seraient susceptibles d’être à l’origine de ce nouveau retrait.

Il faut dire que la Banque Centrale Européenne, par la voix de son comité exécutif, avait accusé le projet de prendre l’allure d’un « cartel » et Bruno Lemaire, Ministre Français du Numérique, avait pointé du doigt une éventuelle remise en question de la souveraineté des monnaies.

Accusations dont s’était défendu Xavier Niel en personne, dans le cadre d’une Tribune publiée dans les Echos à la mi-octobre 2019.

Et pourtant, en tout état de cause, Vodafone se défend d’avoir reculé devant les difficultés, réaffirmant bien au contraire, comme cela avait été le cas notamment pour Paypal, laisser une porte ouverte et conserver un oeil attentif sur le projet.

« Nous avons dit dès le départ que le souhait de Vodafone est de contribuer véritablement à l’extension de l’inclusion financière », a d’ailleurs affirmé un porte-parole de Vodafone, précisant être par ailleurs « pleinement attachés à cet objectif ».

« Nous continuerons de surveiller le développement de l’Association Libra et n’excluons pas la possibilité d’une future coopération » achève-t-il dans ses déclarations.

Un départ qui ne semble pas affecter la position d’Iliad et de Xavier Niel, qui demeurent toujours à l’heure actuelle, partie prenante.

Source : Reuters.

Partager

A propos de l'auteur

0 commentaire

    Réagir sur le forum