Problèmes de débit : quelques explications

111

 

Vous êtes nombreux à questionner Free, l’AdUF ou FreeNews sur les problèmes de débits en IP/ADSL.

Alexandre Archambault (Affaires Réglementaires chez Free) nous offre aujourd’hui une réponse complète, chaleureusement fournie d’explications détaillées et d’exemples appropriés.

On en apprend un peu plus sur les ’goulots d’étranglements’ que rencontre l’acheminement des paquets des opérateurs tiers au sein du réseau de France Telecom, et cette vue d’ensemble permettra aux plus irrités de s’apercevoir que l’erreur est parfois due à une limite matérielle, et non humaine (Il devrait y avoir d’ailleurs une évolution dans les prochaines semaines…).

L’intégralité du post d’Alec ci-dessous.

————————————

Path : news.free.fr !xref-2.proxad.net !spooler3-1.proxad.net !infeed-1.proxad.net !news9-e.free.fr !not-for-mail
Newsgroups : proxad.free.adsl
Subject : Concernant les problemes ponctuellement observes sur des zones non degroupees (Etait : Re : CORPS muets comme des CARPES ?)
From : [email protected] (Alexandre Archambault)
Date : Fri, 23 Sep 2005 13:14:55 +0200
Message-ID : <[email protected]>
References : <[email protected]> <[email protected]>
MIME-Version : 1.0
Content-Type : text/plain ; charset=ISO-8859-1
Content-Transfer-Encoding : 8bit
Organization : Free
X-Free-News : humm, c’est vraiment necessaire, ou c’est qu’ils ont rien d’autre a se mettre sous la dent chez eux ? Ils sont pas tous a AE2005 ? 😉
X-No-Archive : yes
Mail-Copies-To : never
X-Computer : Powered by Apple Powerbook G4 Alu & X.4
X-Location : F-75008 – ANJ
X-Langage-Code : no
X-Face : #h,.ZXp6tB+M=E\ !O+hlFcN.vny%3H21eJ8a@&9Rdlzu&zXW\IfPXdm^C/,.:[email protected]F#@hUE*xzWV0dW
User-Agent : MacSOUP/F-2.7 (Mac OS X version 10.4.2)
Lines : 146
NNTP-Posting-Date : 23 Sep 2005 13:14:55 MEST
NNTP-Posting-Host : 212.27.33.110
X-Trace : 1127474095 news9-e.free.fr 17462 212.27.33.110:49169
X-Complaints-To : [email protected]
Xref : news.free.fr proxad.free.adsl:469026

Selon Mickaël dans l’article <[email protected]> :

> > Pourquoi les CORPS ne donnent ils pas d’infos concenant les problemes de
> > débit ?
>
> Parceque……….

Parce qu’on est pas nécessairement rivés 24h/24 sur les forums en général et Usenet, et accessoirement parce qu’au regard des réactions pour le moins disproportionnées que l’on peut rencontrer ici ou là lorsqu’on se risque à fournir quelques explications qui sont systématiquement mises en doute (par exemple, pour ne citer qu’eux, les délais prévisionnels de dégroupage ou d’implémentation de nouvelles fonctions que certains prennent pour des promesses, la description détaillée des processus de création de lignes qui sont considérés par d’autres comme de l’enfumage et autre noyade de poisson) ne peuvent qu’inciter hélas à consacrer les quelques dispos qu’on peut avoir à d’autres activités dans la mesure où des réponses ont déjà été apportées, car ce qui est bien avec les forums, c’est que cela permet de fixer la réponse et donc faire en sorte de pouvoir la retrouver avec un minimum de recherche.

> > Les Corps sont ils devenus muets comme des Carpes ? 🙁
> Non
>
> J’aimerais bien également qu’il y ait des réactions de leur part pour qu’on
> ait l’impression que le problème est connu.

Concernant cette problématique, on ne précisera jamais assez que, n’en déplaise aux tenants du yakafokon cépomonprobleme jeuveuriensavoar, rappelons que le débit des offres ADSL grand public n’est, en application des principes de best effort découlant des travaux d’Erlang [1] et régissant les télécommunications de masse, qu’un débit crête, maximal, et nullement un débit garanti [2]. Dès lors, au-delà du débit de synchronisation ATM, rappelons que le débit utile IP est fortement dépendant des conditions de congestion au niveau des différents réseaux interconnectés.

C’est ainsi qu’en matière de collecte ADSL, France Télécom demeure souveraine quant à l’organisation de son architecture de remontée de trafic au sein et entre les plaques ADSL, sans que ses clients ne puissent avoir à redire [3] dans le cadre d’un contrat qui reste soumis à des obligations de best efforts pour lesquels les débits ne sont nullement garantis, enfin si, à hauteur de 50 kbps par abonné raccordé d’après les specifications techniques d’accès au service.

Free n’ayant pas pour habitude que de ne pas procéder aux adaptations qui s’imposent pour suivre les évolutions de trafic, des extensions de capacités ont été commandées au début de l’été afin d’absorber la hausse naturelle du trafic- pour tenir compte des délais de mise en oeuvre par l’opérateur historique qui sont de l’ordre de 3 mois minimum compte tenu de la taille des liens demandés – et seront mises en oeuvre progressivement par France Télécom d’ici les prochaines semaines. Cette mise est oeuvre est d’autant plus souhaitée par Free, qui est un des
rares opérateurs à proposer en zones non dégroupées une alternative compétitive aux offres de l’opérateur historique (en clair, avec une extrême sensibilité aux évolutions de trafic en zone IP/ADSL, faute de variété de compétiteurs pour absorber la demande) qu’entre-temps France Télécom a procédé à des modification des accès IP/ADSL Debit Max se traduisant par une hausse du débit remontant qui in fine induit du trafic supplémentaire qui n’était pas prévu (c’est pas un hasard si les premiers problèmes sont apparus dès l’augmentation de l’upload des premiers accès), d’où les quelques congestions de trafic qui peuvent être ponctuellement relevées sur quelques plaques DSL (Toulouse, Reims, Nantes notamment) et qui ne sont que temporaires.

Sur une zone en particulier, en l’occurence la plaque de Grenoble, un bug tenace sur les équipements de l’opérateur historique dédiés à la collecte de trafic non dégroupé se traduit par des pertes de paquets notamment en Upload : là également, les équipes de France Télécom travaillent en étroite collaboration avec celle de Free sur l’identification, la reproduction et la correction du problème.

Et comme je vois venir d’ici la remarque tarte à la creme « mais comment se fait-il que chez Wanadoo ça fonctionne sans encombre et que Free vous restez les bras croisés face à une telle discrimination, pourquoi vous n’attaquez pas une telle discrimination intolérable », il ne sera pas inutile de rappeler quelques éléments indéniables qui, je l’espère, permettront de mieux saisir les tenants et aboutissants (en gros, pourquoi c’est comme ça et qu’on ne peut pas faire grand chose).

Il est un fait que du fait de l’architecture retenue (ie la collecte de trafic CIPA / ACA nécessite un déport de trafic chez FT au-delà des BAS), le trafic Wanadoo n’a pas à passer par des goulets d’étranglements de type CIPA ou ACA.

Donc cela peut saturer chez un opérateur tiers, mais rester fluide chez l’opérateur historique qui n’a pas à passer par de telles passerelles pour sortir de son réseau (car quel serait l’intérêt de sortir par des LNS ou y rerentrer dans la foulée ?)

Donc halte aux allucinations collectives, nonobstant les lubies des g33ks et autres n3rds de service persuadés que FT ne fait rien qu’à saboter les réseaux des opérateurs tiers, non, Wanadoo n’est pas privilégiée, c’est juste que du fait de l’architecture mise en place, les opérateurs tiers sont plus sensibles à d’éventuelles congestion qui ne sont que temporaires.

En gros, cela serait exactement la même situation si jamais on était déclaré opérateur puissant et qu’on devrait ouvrir nos DSLAMs à d’autres opérateurs : l’ouverture ne pourrait se faire que par du déport de trafic pour ne pas compromettre l’exploitation de ses propres abonnés existants, donc instauration de passerelles qui pourraient se révéler des goulets d’étrangement potentiels si jamais ça saturait au niveau de la livraison.

A partir de là, on ne pourra jamais empêcher celles et ceux qui occupent leur journées à baver sur les forums de le faire, mais ce n’est pas parce qu’on ne peut pas répondre à tous les posts qu’il faut nécessairement en déduire que ce groupe, et d’une manière générale proxad.*, n’est pas lu et que les problèmes remontés ne sont pas pris en compte.

Simplement, la logique qui a toujours été suivie jusqu’à présent par Free et notamment son équipe technique était de consacrer ses priorités à l’identification et résolution des problèmes, plutôt que de perdre un temps précieux à fournir des explications qui in fine sont systématiquement mises en doutes et finissent en trolls stériles au point de dégouter celles et ceux à même de pouvoir apporter des infos de venir ici. Et force est de constater que jusqu’à présent, cela a plutôt relativement réussi à Free car généralement, les gens ne s’abonnement pas à un prestataire dont le réseau prend inexorablement l’eau de partout.

[1] : Ingénieur Danois qui à la fin du XIXeme siècle s’est attelé, sur la base notamment des travaux de Poisson dont la loi des phénomènes rares a trouvé toute sa dimension appliquée aux réseaux télécoms, à l’élaboration d’un modèle mathématique pour le dimensionnement des réseaux télécoms sur une approche statistique afin de parvenir à des coûts d’exploitation de nature à permettre un marché de masse

[2] : si les offres à débits garantis sont aux alentours de 500 euros HT/mois pour du 2 Mbps, c’est bien qu’il y a une raison. Pour infos, le Mbps de collecte de trafic non dégroupé est facturé par FT aux alentours de 250 euros HT, hors coûts inhérents au lien de raccordement lui-même.

[3] : et ça, c’est pas faute d’avoir attirée l’attention du régulateur sur ce point, les contributions dans le cadre de l’analyse des marchés sont tout ce qu’il y a de plus publiques, cf. http://www.arcep.fr/communiques/communiques/2004/index-c051004.htm.

Alec,

Partager

A propos de l'auteur

111 commentaires

  1. Vivement que France-telecom disparaisse completement, qu'on ne soit pas toujours à l'accuser de ceci et cela, et que Free prenne ENFIN ses responsabilité, quand il n'y aura plus personne à critiquer à sa plaçe (mais je fais un rêve...).
    A part celà je suis content du service de Free, pour ma part rien à redire, même si je ne suis pas trop bien désservi ,je ne me plains pas, je n'accuse personne ! ;)

  2. Réagir sur le forum