IPADSL Max : autonégociation des débits

0

 

Selon Marc Ramakers (responsable de la FAQ Free) sur le site de l’AdUF, pour les abonnés en zone non dégroupée dont la ligne est raccordée en IPADSL Max, les débits de synchronisation avec les équipements ADSL (DSLAM) de France Télécom seront désormais auto adaptatifs aux meilleurs débits possibles.

En zone dégroupée avec les équipements ADSL de Free (DSLAM freebox), les débits de synchronisation sont auto adaptatifs depuis que le mode patate existe.

Nous vous rappelons que les meilleurs débits ( de synchronisation dépendent des caractéristiques techniques de votre ligne téléphoniques et donc de la longueur de votre ligne téléphonique et de la qualité de votre installation terminale. Pour améliorer la qualité de votre ligne téléphonique, nous vous conseillons de la « nettoyer » en partant à la chasse aux condensateurs par exemple.

Pour les abonnés en zone non dégroupée, qui n’ont pas encore migré leur abonnement vers l’offre IPADSL Max, ils peuvent le faire en se rendant sur la console d’administration de leur compte sur le site de Free.

Voici le message de Marc Ramakers sur le site de l’AdUF :

Initialement configurées en IPADSL9, les lignes raccordées à l’offre Free Haut Débit IPADSL Max connaîtront désormais une synchronisation auto-négociée, à l’instar des liaisons opérées depuis un DSLAM de Free.

France Télécom met donc actuellement ce système en place sur tout le territoire français de manière à ce que la notion de « paliers » ne soit, bénéfiquement, plus en application. Cette nouvelle particularité des liaisons ADSL non dégroupées ne règlera bien sûr pas pour autant les problèmes de débits et de synchronisations dûs à un mauvais raccordement par l’opérateur historique.

Considérant que le limite d’atténuation pour une utilisation convenable du service est de 41dB, un abonné ayant déjà été relié à cette offre par le passé ne pourra dorénavant plus l’être.

Partager

A propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés.