Iliad : le titre s’emballe entre annonce d’OPRA par le Groupe et respect partiel des objectifs de croissance du troisième trimestre

0

Le communiqué de presse est arrivé dans la foulée de celui présentant les résultats du Groupe relatifs au troisième trimestre : Xavier Niel entend lancer une Offre Publique de Rachat d’Actions (OPRA) pour un montant de 120 € par titre ainsi qu’une augmentation de capital corrélative, histoire de doper le cours en bourse de l’action Iliad.

Au total ce dont pas moins de 1,4 milliards d’euros qui devraient être mis sur la table pour sortir l’action  de l’ornière dans laquelle elle se trouve actuellement placée depuis plusieurs mois, à savoir en très net recul par rapport à l’année 2017 où son montant était évalué au double de sa valeur actuelle.

Un communiqué de presse qui a eu l’effet d’annonce escompté, puisque la valeur de l’action a atteint hier les 111,95 € en cours de marché, ce qui représente une augmentation du cours du titre, d’un peu moins de 20 %.

L’OPRA ou la mécanique des fluides appliquée à la cotation boursière.

Une offre publique de rachat d’actions (OPRA) est une opération financière par laquelle une société, en l’espèce le Groupe rachète ses propres actions en bourse afin de les annuler.

L’objectif visé, est de permettre à la société qui met en œuvre l’OPRA, d’augmenter mécaniquement la valeur du bénéfice par action en faisant diminuer le nombre des actions tout en leur conservant une valeur faciale identique. Cette opération intervient généralement lorsque les sociétés ont des liquidités extrêmement importantes et contribue généralement à recréer une dynamique financière.

Pour cela, Xavier Niel a du mouiller le maillot et apporter une garantie sur ses deniers personnels, les résultats certes plus encourageants qu’au deuxième trimestre, n’étant a priori, pour l’actionnariat, somme toute pas assez suffisants pour faire face à la situation actuelle et rassurer l’ensemble des partenaires engagés dans la partie à ses côtés.

Ce serait donc à la demande d’une poignée d’actionnaires inquiets, représentant environ 30% du capital social du Groupe, que Xavier Niel se serait résolu procéder à cette opération qui s’articule en deux temps :

  • la mise en place d’une Offre Publique de Rachat d’Actions pour un montant de 120 € chacune et un total de 1,4 milliards d’euros ;
  • une augmentation de capital d’un montant analogue qui porterait le montant total des actions détenues par Xavier Niel au sein du capital social du Groupe à environ 72 % au lieu des 52 actuel ; opération garantie par Xavier Niel sur ses deniers personnels.

La perte d’abonnés sur le secteur de la téléphonie mobile, malgré une pérennisation des résultats sur l’offre fixe et un boom croissant du recrutement FttH aurait contribué à déstabiliser cet actionnariat et poussé Xavier Niel à prendre une position ferme de soutien en faveur de la stratégie de Thomas Reynaud.

Une première opération de réorganisation du capital d’Iliad en 2018.

L’opération intervient quelques mois après le transfert des actions détenues par Xavier Niel à la Holding HoldCo dans le cadre d’une réorganisation de sa participation au capital social d’Iliad .

 Avec en mains, pas moins de 30 795 680 actions, ce dernier détenait initialement environ 52 % du capital, lui conférant ainsi près de  66 % des droits de vote au sein du Groupe.

Le transfert d’une partie des actions détenues vers HoldCo avait permis par un jeu de vases communicants via NJJ Holding, autre société contrôlée par Xavier Niel et Hold Co de modifier le nombre de droits de vote au sein de la société mais surtout de procéder à un reclassement de la majeure partie de la participation directe de Xavier Niel au capital d’Iliad.  

Une deuxième holding, dénommée HoldCo II, interviendra quant à elle dans l’opération à intervenir.

La manoeuvre entreprise est-elle une simple manière de réitérer sa confiance en les mutations opérées depuis 2018, une organisation complémentaire de la participation au capital ou une volonté de doper le titre en bourse artificiellement afin de conférer une image de bonne santé financière à la veille notamment des enchères relatives à la 5G, toujours pas officiellement lancées, nul ne le sait pour le moment et seul l’avenir nous apportera des réponses concrètes.

Le communiqué de presse est disponible en intégralité ici.

Partager

A propos de l'auteur

0 commentaire

    Réagir sur le forum