Iliad : le projet de cryptomonnaie DIEM dans lequel le Groupe avait investi à sa création, vendu à Silvergate

0

Et c’est essentiellement dans la propriété intellectuelle doublée de sa technologie exclusive, que ce projet que la banque californienne a entendu investir, un peu moins de trois ans avant son lancement sous le nom de FacebookCoin ou de Libra dans le courant de l’année 2019.

Un échec pour Facebook, depuis lors devenu Meta, qui a du céder cette partie d’actif avant la liquidation de la société créée à cet effet, à Silvergate Capital Coropration pour la modique somme de 200 millions de dollars.

La transaction a pris quelques mois, avant de trouver finalisation le 31 janvier dernier, la banque ayant proposé à l’origine, un partenariat à DIEM dont plusieurs associés monétaires (VISA, mastercard, Paypal) avaient quitté la barre quelques mois seulement après sa création, gênée par le manque d’autorisations de la part des autorités américaines et plus particulièrement la Réserve Fédérale.

Un démarrage sur les chapeaux de roue vite confronté à la défiance des autorités de régulation.

L’idée était pourtant séduisante, avec pour objectif de faire baisser radicalement le montant des frais de transfert d’argent entre les pays tout en supprimant les intermédiaires.

Un projet ambitieux, dans lequel Mark Zuckerberg avait réussi à attirer notamment le Groupe Iliad, sur la base d’une blockchain vouée à évoluer en stablecoin.

Des ambitions réduites lentement mais sûrement à la baisse, mais tuées dans l’oeuf par les régulateurs du marché financier américain qui a dès le départ barré la route et mis un terme à toute évolution.

« Le dialogue avec les régulateurs fédéraux était fermé. Il était devenu évident au cours de nos discussions avec les autorités américaines que le projet ne pouvait pas aller de l’avant  » a déclaré de son côté Stuart Levey, le DG de DIEM, évoquant plus ou moins de manière claire la défiance de la Réserve Fédérale, qui a craint à plus ou moins court terme, que la monnaie virtuelle ne prenne trop de poids.

Le rachat par Silvergate de ces actifs devrait permettre aux investisseurs de récupérer peut être une partie des billes investies, avant que l’Association ne fasse l’objet d’une liquidation.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Comments are closed.