Iliad Italia : un bénéfice semestriel de 6 millions d’euros, quelques mois avant son arrivée sur le marché du fixe

0

Alors que l’attention est attirée par l’OPA lancée ce matin, sa filiale italienne annonce dans le même temps, avoir enfin, après près de trois années de présence sur le marché, un résultat positif, avec pas moins de 6 millions d’euros dégagés au premier trimestre de l’année.

Une situation inespérée, après plusieurs mois de vaches maigres et notamment une perte de 84 millions d’euros sur la même période l’an passé, voire 133 l’année précédente, engendrant de sévères inquiétudes pour le Groupe.

En tout et pour tout, ce sont pas moins de 8 millions d’abonnés qui ont été conquis par la filiale Italienne d’Iliad depuis son lancement, au sein d’un marché difficile à aborder et près de 600 000 rien que sur le début de cette année pourtant marquée par la crise sanitaire.

Un coup d’accélérateur sur la commercialisation des offres mobiles malgré la crise.

Il faut dire que la stratégie commerciale a particulièrement été agressive ces derniers mois, avec le renforcement de l’intégralité du réseau de distribution et notamment le déploiement sur l’ensemble du territoire, des boutiques, lieux de proximité, mais également celui des simples points de vente ou des bornes de distribution, respectivement dotés de 2 000 et 1 400 infrastructures supplémentaires.

Cette croissance, dans le nombre des abonnés, est caractérisée par près de 23%, représentant pas moins de 383 millions d’euros de bénéfice, dans un « contexte compliqué », tel que le précise le Groupe par voie de communiqué.

Ce résultat positif n’est pas le fruit du hasard, mais le résultat logique d’une stratégie qui s’est inscrite dans la durée pour, au final, se révéler payant grâce à des investissements sur le réseau mobile pour en améliorer l’étendue mais également la qualité, avec 7 800 antennes ouvertes, ce qui permet à Iliad Italia, notamment, de réduire ses coûts de location auprès de la concurrence, à défaut de couvrir la Botte en intégralité, avec dans le viseur, pas moins de 12 000 infrastructures actives d’ici 2023.

Une embellie à prévoir en fin d’année ?

Fort de ce succès d’estime sur le mobile, le Groupe devrait amorcer le virage vers le marché du fixe de manière sûre et pérenniser dans le même temps son parc client, en proposant, ainsi qu’il le fait en France, des offres combinées.

En tout état de cause, Iliad Italia semble être dans les starting-blocks et notamment grâce à la signature d’un partenariat avec OpenFiber, laissant présumer d’une arrivée fracassante sur le fixe ET la fibre en même temps.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Comments are closed.