Iliad conclue un partenariat en Pologne avec Play

0

C’est de nouveau en Pologne que le Group Iliad, après le déploiement de sa filiale cloud Scaleway la semaine passée, entend s’implanter avec l’annonce aujourd’hui par voie de communiqué de presse, du lancement d’une offre publique sur Play, leader du marché mobile polonais avec 15 millions d’abonnés et sécurisation d’un bloc de contrôle de 40% auprès des deux actionnaires de référence.

Une annonce un peu choc en pleine crise sanitaire mais également à quelques jours du lancement des enchères relatives à la 5G qui vont requérir des fonds conséquents alors que le climat est peu enclin aux investissements à l’étranger surtout vers des destinations qui peuvent à prime abord, paraître peu conventionnelles.

En commun ? une histoire qui s’inscrit sur le même tableau en parallèle avec dans l’escarcelle, pas moins de 41 millions d’abonnés mobile répartis sur les 3 entités réunies en Italie, Pologne et France, ce qui ferait d’Iliad le sixième opérateur sur l’ensemble du territoire européen.

Alors quels avantages pour Iliad ?

En premier lieu, le Groupe y voit une opportunité d’intégrer un marché en pleine croissance, d’autant que cette acquisition sera financée par un procédé dette et cash assise sur la stabilité financière d’Iliad concrétisée ces derniers mois par une augmentation constante.

En second lieu, cette opération représente pour Iliad l’occasion de pénétrer le marché des Télécoms polonais et de l’Europe centrale, particulièrement conséquent avec 38 millions d’habitants sur son seul territoire, d’autant que financièrement la Pologne représente un environnement économique vecteur de croissance depuis une trentaine d’années.

Une incursion qui se révèle particulièrement intéressante au niveau européen et sur le long terme si l’on associe Iliad Italia dans la triade.

Et du côté des actionnaires du Groupe?

Chaque actionnaire de Play verra sa contribution récompensée d’une surprime d’environ 38,8% par rapport au dernier cours de clôture de l’opérateur, gage de la bonne santé structurelle comme commerciale de play qui glane le fruits de ses investissements dans les infrastructures passives mobiles. L’opération vise donc à les rassurer mais surtout réduire le ratio d’endettement d’Iliad sur le long terme tout en lui permettant de conserver trois éléments fondamentaux :

  • une flexibilité sur les plans financier et stratégique ;
  • un ratio d’endettement raisonnable ;
  • sa propre politique en matière de dividendes. 

L’opération a été saluée tant du côté du Groupe par Thomas Reynaud que de chez son homologue pour Play.

Partager

A propos de l'auteur

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Les commentaires sont fermés.