Xavier Niel a racheté 22 M€ d’actions Iliad

2

Xavier Niel a profité du coût bas de l’action Iliad pour en racheter un grand nombre, pour un total de 22 millions d’euros.

Le fondateur de Free ne compte pas abandonner son groupe, et il le prouve. La semaine passée, lorsque le titre Iliad était au plus bas, il en a profité pour passer à l’achat : il a remis la main sur un peu plus de 211 000 titres, au prix unitaire de 104 euros. Coût total de la transaction, opérée via la société Rock Investment : quelques 22 millions d’euros.

Déjà actionnaire majoritaire à plus de 50%, l’homme d’affaires détient déjà le contrôle de l’entreprise qu’il a fondé. Il se contente donc de s’y renforcer, à la marge. Il réalise au passage une belle opération financière, en remettant la main sur une partie des titres qu’il avait cédé lorsque le titre Iliad était au plus haut.

Maxime Lombardini, président du conseil d’administration d’Iliad (ex-directeur général, récemment remplacé par Thomas Reynaud) a également profité de l’occasion. Plus modeste, il n’a acheté « que » 336 100 euros d’actions Iliad.

Source : Bloomberg

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

2 commentaires

  1. Avec le prix de l'action basse, ça vaut le coup de rejoindre le mouvement et de n'acheter "que" 500 € d'actions (par exemple) puis les revendre quand ça remontera ?
    J'y connais rien en bourse :D

  2. TruuuC a écrit :

    Avec le prix de l'action basse, ça vaut le coup de rejoindre le mouvement et de n'acheter "que" 500 € d'actions (par exemple) puis les revendre quand ça remontera ?
    J'y connais rien en bourse :D

    Abstiens-toi alors.

    C'est une stratégie politique. Lorsque l'action tombe, il y a deux réactions possibles : vendre de peur que ça ne continue à descendre ou acheter parce qu'on croit en la boîte. Des dirigeants qui vendraient seraient un très mauvais signe ; des dirigeants qui sur-enchérissent au contraire ont tendance à rassurer. C'est un peu quitte ou double, mais vue leur fortune personnelle et leur relation à l'argent, c'est une évidence pour X Niel : il tient bien plus à ce que ses entreprises functionnent bien qu'à amasser des millions dont il n'a que faire (à part investir dans les boites qu'il veut voir fonctionner -- dont Free).

  3. Réagir sur le forum