Iliad : près de 17 millions d’abonnés et chiffre d’affaires en hausse

10

Le groupe Iliad (Free) annonce qu’il cumule près de 17 millions d’abonnés fixes et mobiles, tout en maintenant d’excellents résultats financiers.

La maison-mère de Free a présenté ce lundi matin, sans surprise, de très bons résultats. Sur la première moitié de l’année 2015, l’opérateur a recruté 820 000 nouveaux abonnés mobiles (nets de recrutement), conservant sa place de meilleur recruteur sur le marché. Dans le même temps, sur le fixe, il a accueilli 123 000 nouveaux clients : toujours distancé par Bouygues Telecom et ses populaires offres haut débit à bas prix, Free met néanmoins en avant un recrutement redynamisé grâce à l’arrivée de sa Freebox Mini 4K, en mars.

Au total l’opérateur revendique près de 17 millions d’abonnés (fixes et mobiles) et bientôt 6 millions d’abonnés sur le fixe. Il devrait atteindre ces seuils symboliques lors des prochains résultats, pour le 3è trimestre 2015. Sur le mobile, il affiche d’ores et déjà une part de marché de 16 %, 3 ans après le lancement de son offre.

Capture d’écran 2015-08-31 à 09.19.20

Le temps est au beau fixe également sur les finances du groupe Iliad. Le groupe affiche un chiffre d’affaires essentiellement porté par l’activité mobile, de 2,159 milliards d’euros sur le premier semestre 2015, en hausse de 6,9 %. Seul l’ARPU (revenu moyen par abonné) fait grise mine puisqu’il poursuit sa baisse et s’établit désormais à 34,50 €, contre 35,90 € il y a deux ans — une contre-performance que Free explique par la multiplication d’offres promotionnelles et par l’arrivée de la Freebox Mini 4K, sa nouvelle offre low cost. Le revenu moyen des abonnés à l’offre premium (Freebox Révolution) se maintient toujours au-dessus de 38 € sans plus de précisions.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

10 commentaires

  1. C'est une bonne chose... Mais il va falloir que free s'occupe des très nombreux problèmes de connexion dans certaines zones rurales... Prenez l'exemple des hautes alpes, pas un seul débit 4G-3G potable voir utilisable... Pourtant les antennes ne manquent pas... Mais elles sont reliées au rabais.. ( pour appuyer mon propos rendez-vous sur n'importe quelle site de speed test vous verrez les cartes... ) Chez moi par exemple je suis en 4G 3 barres et si je dépasse les 1 mbits c'est le bout du monde  :'(

  2. Ils reprochent à Free de faire trop d'investissements... donc de ne pas distribuer assez de dividendes. Bref, ils veulent de l'argent tout de suite dans leur poche. En un mot, ce ne sont pas des investisseurs, mais des  financiers au sens le plus péjoratif du terme.

  3. Et inversement Drahi est plébiscité par les financiers, car il augmente la marge financière (en arrêtant de payer ses factures, en arrêtant d'investir et en récoltant les frais de résiliation des abonnés qui quittent le navire). Finalement, la finance, ce n'est pas compliqué : il suffit de lire les échos et de comprendre l'inverse de ce qu'ils disent. ;D

  4. Réagir sur le forum