Free accusé de méthodes managériales humiliantes

28

Plusieurs anciens employés de Free font entendre leur voix pour dénoncer ce qu’ils estiment être des méthodes humiliantes. Les syndicats parlent de « terrorisme managérial » et constatent une « pression incessante » sur les salariés, allant jusqu’à des « licenciements en public » réguliers…

Sur Europe 1 et RTL, des anciens salariés et des représentants de syndicats évoquent une situation particulièrement tendue entre les salariés et leur direction…

Aurélia (dont le prénom a été changé) a quitté Free après une période d’essai de deux mois. Elle évoque une pression permanente sur les salariés. « On voit les collègues qui se font renvoyer pour un oui ou pour un non. Ça se fait en général devant tout le monde. C’est pour montrer l’exemple. Il y en a plusieurs par jour. C’est un défilé. »

Un délégué CFDT évoque pour sa part « un terrorisme managérial. On n’a jamais vu ça dans l’histoire du groupe : c’est un manque de respect permanent, c’est renvoyer les gens devant tout le monde, c’est des fins de période d’essai à tort et à travers ; parce que vous avez un jean troué, on vous renvoie… ». Il estime qu’en l’absence de « mesures urgentes », la direction du groupe peut s’attendre à un « conflit social ».

Free n’a pas directement réagi à ces problèmes, et préfère évoquer l’embauche de 900 personnes en 9 mois en centres d’appels pour préparer l’arrivée de Free Mobile. Officieusement, l’opérateur aurait renvoyé l’ex-directrice du centre d’appels incriminé, précise RTL.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

28 commentaires

  1. des licenciements devant tout le monde, un jean troué etc. et la CFDT n'a pas encore réagi ? Vite, une section syndicale CGT dans cette entreprise !

  2. Il fallait s'y attendre. On ne recrute pas un millier de personnes sans quelques couacs. Mais il ne m'a pas semblé lire des choses comme du harcèlement moral ou des suicides....
    Mieux vaut encore travailler chez Free que chez Orange !

  3. Il doit avoir du vrai... car il me semble avoir lu, que même des salariés Marocains s'en plaignent...Pour que eux s'en plaignent, c'est que c'est insupportable !
    Connaissant l'ambiance des Hotline (en général), c'est clair que c'est pas le paradis.. le culte des chiffres y règnent à tous les niveaux.. surtout que le temps d'attente ne leur rapporte plus rien..

  4. oui, je lis les articles. Que la CFDT, après tous ces problèmes, signale qu'il y a un risque de conflit social est largement en dessous de ce qu'on doit attendre d'un syndicat ! Au premier licenciement abusif, on se doit de réagir pour empêcher ce licenciement.

  5. Ce n'est pas avec les informations evoquees dans cet article que l'on peut savoir si les syndicats se sont limites ou non a des menaces de conflits sociaux. On peut penser (mais bien evidemment je n'en sais pas plus que toi) qu'ils en ont parle avec la direction. Laissons les faire leur boulot sans prejuges pour une fois.

  6. OhMonBato a écrit :

    Ce n'est pas avec les informations evoquees dans cet article que l'on peut savoir si les syndicats se sont limites ou non a des menaces de conflits sociaux. On peut penser (mais bien evidemment je n'en sais pas plus que toi) qu'ils en ont parle avec la direction. Laissons les faire leur boulot sans prejuges pour une fois.

    Iliad et les syndicats, c'est une longue histoire.
    http://www.cnt-f.org/sii/actualites/169-double-camouflet-pour-centrapel-en-une-semaine

  7. malheureusement les français sont peu syndiquée et les employeurs ont un très grand choix , ou cela va til nous mener, il faudra très bien voter dans quelques jours !!!!! alors au urne citoyen , et faite le bon choix ...

  8. tsointsoin13 a écrit :

    malheureusement les français sont peu syndiquée et les employeurs ont un très grand choix , ou cela va til nous mener, il faudra très bien voter dans quelques jours !!!!! alors au urne citoyen , et faite le bon choix ...

    Effectivement, il est clair que les français sont très peu syndiqués...
    Car nos syndicats franchouillards ont toujours confondu économie et politique, ceci aussi bien du côté patrons que du côté salariés... Si l'on regarde outre-Rhin, les syndicats de salariés pensent "économie et société", au lieu de "avantages acquis quant tout va bien", ce qui fait qu'en Allemagne, quand tout va bien, on arrive à un "partage équitable" des richesses de l'entreprise, les syndicats de salariés ne cherchant pas à tirer sur la corde à outrance, et quand l'économie est moins clémente, tout le monde fait des efforts, pour que le système continue à tourner...
    En France, Nos syndicats de salariés sont arcboutés sur des "avantages acquis" et en opposition les patrons franchouillards ne raisonnent qu'en rapports de force, finance pure et en appellent au législateur, quand ils ne savent plus faire, c'est à dire tout le temps!
    Bref, outre-Rhin, il y a des économistes pointus aussi bien du côté des salariés que des patrons, qui savent où ils vont et même s'il y a des conflits de temps à autre, il y a toujours au final un accord et le système continue de tourner... De ce côté-ci du Rhin, il n'y a qu'un couple d'imbéciles qui ne savent que pratiquer la politique de la terre brulée!!!
    Quand on aura fini de confondre économie d'entreprise et voyoucratie politique, on avancera peut-être, et ce n'est pas l'élection qui vient qui va y changer grand-chose!  :(

  9. Réagir sur le forum