Xavier Niel sur Canal+ : « mon métier, c’est les télécoms ! »

0

Xavier Niel était l’invité de l’émission Clique Dimanche, avec Mouloud Achour, sur Canal+. L’occasion pour lui de prendre le temps de répondre à des questions variées sur Free et sur des sujets de société…

Actionnaire et dirigeant de Free, fondateur de Station F, investisseur dans la presse et les médias, quel est le véritable métier de Xavier Niel au juste ? « Les télécoms », répond-il sans hésiter. Face à Mouloud Achour, pendant plus de 20 minutes, il a pu évoquer de nombreux sujets : la presse, le président Macron, la diversité dans le milieu high-tech, SFR, Orange, Cash Investigations, et même l’affaire Weinstein…

Morceaux choisis en vrac :

  • SFR Presse : un véritable dispositif de « magouille de TVA » selon lui. La stratégie de Patrick Drahi n’est pas la bonne : « rendre la presse gratuite, c’est la détruire ».
  • Emmanuel Macron : s’il ne se définit pas comme un fervent soutien du président, il reconnaît en lui « quelqu’un qui donne une image fantastique à la France » et admet aimer son « dynamisme ».
  • Centres d’appel / Cash Investigation : au contraire de ses concurrents, il se vente de ne pas avoir délocalisé ses centres d’appel chez des prestataires externes à l’étranger, un « choix politique » selon lui. Le reportage de Cash Investigation n’est évoqué qu’à demi-mot, puisque l’émission n’est pas citée directement, mais il y est clairement fait allusion : Xavier Niel répond simplement que quand des « dysfonctionnements » sont repérés à des endroits donnés, il faut faire en sorte de voir comment les corriger.
  • Héritage : il renouvelle son opposition au système d’héritage, notamment pour les plus fortunés, estimant que cet argent, « on peut peut-être en faire autre chose de plus intelligent » que de le céder à ses enfants.
  • Diversité : les nombreux témoignages suite à l’affaire Weinstein contribuent à une « amélioration de la société », et sont un exemple d’« usage positif » des réseaux sociaux. Pour une société « plus égalitaire », il prône pour imposer plus de femmes à des postes décisionnaires (comme à Station F).
  • Exclusivités médias : sous forme de nouveau tacle indirect à SFR-Altice, il prend l’exemple de Mediawan. « On ne cherche pas à créer une forme d’exclusivité », explique-t-il, indiquant que les contenus audiovisuels édités par Mediawan sont disponibles pour tous les opérateurs.
  • GAFA : il faut faire en sorte qu’ils payent leurs impôts en France, estime-t-il, jugeant qu’ils « utilisent des failles du système » pour y échapper actuellement.
  • Orange et l’État : Xavier Niel se dit favorable à ce que l’État se désengage de l’opérateur historique. « Ce n’est pas le rôle de l’État d’être actionnaire de sociétés privées qui sont dans le monde concurrentiel », juge-t-il.

À voir en replay en intégralité

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum