Galaxie Niel : Mediawan poursuit son développement avec Pluto TV

0

Pluto TV c’est la plateforme SVoD 100% financée par la diffusion de publicité qui a le vent en poupe, grâce notamment à son modèle financier qui se distingue de celui de la concurrence, basé sur une redevance ou un abonnement que certains ne sont pas prêts à engager.

En gros, il s’agit d’une alternative donnant bonne conscience aux amateurs du genre, soucieux de maintenir un équilibre dans leur consommation, la diversité des abonnements plombant quelque peu le budget.

Deuxième avantage : la diffusion de son contenu de manière continue, autour de certaines thématiques précises, sur des chaînes linéaires c’est à dire sans possibilité d’un replay, avec une programmation selon un mode de diffusion traditionnel.

Si Pluto TV se portait assez bien jusqu’à présent face à la concurrence toujours plus rude et grâce à son modèle inédit, il lui a paru nécessaire d’évoluer ; une orientation désormais prise avec un partenariat signé avec Mediawan ces jours derniers, projet notamment porté par Xavier Niel, et qui poursuit depuis plusieurs semaine, un rythme de développement assez intense.

Les classiques de la série TV remis au goût du jour …

Ce nouveau partenariat devrait permettre à Pluto TV de proposer un catalogue de contenu encore plus varié et volumineux avec l’ajout d’une part de production française grâce à 12 chaînes supplémentaires produites sur le territoire comme en Amérique Latine.

Pour rappel, Mediawan possède les droits de diffusion de l’intégralité des productions AB mais surtout un très grand nombre de classiques qui ont fait les heures de gloire des séries tv dans les années 90 comme un panel de 150 films répartis en plusieurs catégories.

L’accord devrait permettre dès aujourd’hui l’accès sur la plateforme de Pluto TV, des programmes de Mediawan pour atteindre d’ici la fin de l’année, un catalogue de pas moins de 100 chaînes d’ici les fêtes de fin d’année.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Ajouter un commentaire