Paris Première vise la TNT gratuite… pour contrer LCI

8

Plein de chaînes gratuites en perspective ? Si seulement…

Piqué au vif par les ambitions de gratuité affichées par LCI sur la TNT, le groupe M6 riposte en se déclarant également prêt à passer Paris Première, son canal premium présent sur la TNT payante, à un modèle gratuit…

Barrage à LCI. C’est le mot d’ordre qui se propage chez les concurrents, après que le premier groupe audiovisuel français ait annoncé qu’il demandera au CSA de passer sa chaîne info en diffusion gratuite sur la TNT.

Alain Weill, président de NextRadioTV qui édite notamment BFM TV — la première chaîne d’info gratuite de la TNT, ndlr — avait été le premier à se manifester contre un tel projet. Il avait alors pris les pouvoirs publics à parti, leur demandant de respecter les « engagements qui ont été pris il y a six ans au moment de l’attribution des premières licences TNT ». Estimant l’équilibre de sa chaîne menacé par un tel projet, il entendait bien ne pas laisser passer TF1 : « nous ne nous laisserons pas faire ».

Même son de cloche chez M6 : le groupe remarque que le passage d’une chaîne de la TNT payante à la TNT gratuite n’est normalement pas prévu par la loi. Il n’existe actuellement aucune procédure clairement définie pour cela. Mais si TF1 pense pouvoir en bénéficier, M6 en fera également la demande pour sa chaîne Paris Première, dont le passage à un modèle gratuit avait été un temps évoqué, puis démenti.

Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, exprime clairement son sentiment face à l’annonce de TF1, dans une interview accordée au Figaro. Selon lui, si un canal de la TNT payante peut bénéficier d’un passage au gratuit, autant que cela soit Paris Première, qui aurait bien plus d’intérêt pour le public que LCI alors que la TNT gratuite comporte déjà deux chaînes d’information (BFM TV et i>Télé) :

TF1 a demandé le passage de LCI en gratuit. Comptez-vous réagir ?

Nous avions anticipé cette éventualité puisque, dès le 28 mai dernier, nous saisissions le Conseil supérieur de l’audiovisuel pour lui dire que, si les règles d’attribution de fréquences changeaient, nous serions intéressés à faire passer Paris Première en gratuit.

Jusqu’à présent, l’application de la loi n’avait pas prévu le passage du payant au gratuit. Si la doctrine change et si, comme il le semblerait, le critère essentiel de la fluidité entre payant et gratuit était celui de la diversité et de la qualité des programmes, alors notre chaîne serait la solution.

Contrairement à l’info où plusieurs chaînes existent, Paris Première, avec son public de CSP +, est réellement une offre complémentaire, sans équivalent en gratuit, et la chaîne fait vivre la création. Nous sommes prêts à prendre des engagements en faveur de cette dernière.

Dans l’attente de la réponse du CSA, nous avons conclu un nouvel accord avec CanalSat pour ne pas hypothéquer l’avenir de nos chaînes.

- Lire l’interview complète sur Le Figaro.fr

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

8 commentaires

  1. pourquoi pas tant que c'est gratuit; certains aiment ,certains détestent mais comme on ne peut pas plaire à tout le monde continuons à avoir des chaines en + (gratuites) et chacun y trouvera son compte non ?

  2. Eh beh, c'est que les groupes télé ont peur de la concurrence... Et l'évolution, la remise en cause, l'amélioration des programmes pour garder son audimat dans tout ça? Non? Pas possible? Faut éliminer la concurrence?

  3. vounet13 a écrit :
    pourquoi pas tant que c'est gratuit; certains aiment ,certains détestent mais comme on ne peut pas plaire à tout le monde continuons à avoir des chaines en + (gratuites) et chacun y trouvera son compte non ?
    Ben non ! Tout le monde n'y trouvera pas son compte. Les chaînes improprement dites "gratuites" vivent de la pub. Le marché de la Pub n'est pas illimité. LCI a choisi le modèle payant espérant gagner plus. Ils s’aperçoivent aujourd’hui qu'ils ont fait le mauvais choix et ils demandent aux autres de se pousser pour leur faire de la place et manger dans leur assiette. Vous ne pensez tout de même pas qu'ils vont accepter cela sans broncher. iTélé et Bfm ne vont certainement pas laisser un romanichel s'installer sur leur pelouse. Alors on sait que l’État n'a pas hésité plusieurs fois à modifier la loi pour son compère TF1. D'ici à ce qu'on fasse passer un amendement le 15 août à 4 h du matin ....

  4. Joearchi a écrit :
    Eh beh, c'est que les groupes télé ont peur de la concurrence... Et l'évolution, la remise en cause, l'amélioration des programmes pour garder son audimat dans tout ça? Non? Pas possible? Faut éliminer la concurrence?
    Qualité? Amélioration des programmes? M... J'ai les oreilles qui sifflent! Concernant ces critères, il n'y a que quelques caciques de l'ancêtre du CSA pour encore y croire! Tous les matins, chaque patron de chaines commerciale prie... Très fort: Saint Audimat, priez pour nous!!! Pour être positif, on dira que quelques chaînes non commerciales correspondent encore peu ou prou au fameux "mieux disant culturel" proné en son temps par le truc appelé CSA... :P

  5. Belteg a écrit :
    pourquoi pas tant que c'est gratuit; certains aiment ,certains détestent mais comme on ne peut pas plaire à tout le monde continuons à avoir des chaines en + (gratuites) et chacun y trouvera son compte non ?
    Ben non ! Tout le monde n'y trouvera pas son compte. Les chaînes improprement dites "gratuites" vivent de la pub. Le marché de la Pub n'est pas illimité. LCI a choisi le modèle payant espérant gagner plus. Ils s’aperçoivent aujourd’hui qu'ils ont fait le mauvais choix et ils demandent aux autres de se pousser pour leur faire de la place et manger dans leur assiette. Vous ne pensez tout de même pas qu'ils vont accepter cela sans broncher. iTélé et Bfm ne vont certainement pas laisser un romanichel s'installer sur leur pelouse. Alors on sait que l’État n'a pas hésité plusieurs fois à modifier la loi pour son compère TF1. D'ici à ce qu'on fasse passer un amendement le 15 août à 4 h du matin ....
    ce que je veux dire c'est que certains apprécient telle chaine et d'autres telle autre et surtout pas disserter sur le bien et le mal de chacun. On est encore libres de regarder ce que l'on veut et de laisser ce que l'on ne veut pas c'est tout

  6. beaucoup de blabla ...........et pas encore de chaines accessibles.......... pendant ce temps les braves sénateurs se tapent 700 euros par mois de plus sur notre dos.............

  7. Réagir sur le forum