Gratuité TNT pour LCI et Paris Premiere : le gendarme de la concurrence intervient

0

Ce n’est pas un secret, LCI (groupe TF1) et Paris Premiere (groupe M6), deux transfuges de la TNT payante, ont demandé le droit de passer à la TNT gratuite. Après leurs auditions auprès du CSA, et alors que ce dernier doit donner sa réponse avant la fin du mois de juillet, l’Autorité de la concurrence intervient…

Dans un avis confidentiel rendu au CSA, le gendarme concurrentiel aurait émis un certain nombre de réserves, selon des sources concordantes rapportées par les Échos.

L’arrivée de LCI et de Paris Premiere sur la TNT gratuite ne manquerait pas d’avoir un impact sur le marché publicitaire. Aussi, l’Autorité recommande au CSA, en cas de feu vert, d’assortir l’autorisation d’un certain nombre de contraintes. Par exemple, de séparer strictement la régie publicitaire des chaînes de celles de leur maison-mère : ainsi, LCI ne pourrait pas commercialiser ses espaces via la régie publicitaire de TF1. TMC et NT1, également rachetées par TF1, sont déjà soumises à une telle interdiction jusqu’en 2015.

Toutefois, si l’avis est sévère, il n’est pas complètement négatif. L’Autorité de la concurrence ne s’oppose pas frontalement à la transition des chaînes vers la TNT gratuite, tant que celle-ci est strictement encadrée… de quoi faire rager BFM TV et i>Télé, bien décidées à ne pas partager le filon de l’information gratuite avec LCI.

La balle est désormais dans le camp du CSA, qui doit jouer serré. Il lui sera difficile d’accepter la chaîne du groupe TF1 sans dire également “oui” à M6, et vice versa. Et en cas d’acceptation des deux chaînes, le groupe Canal+ a déjà fait connaître son intention de demander, à son tour, le passage de Planète+ en version gratuite. L’impact de l’arrivée de trois chaînes sur la TNT gratuite risque d’être considérable…

Source : Les Échos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.