FHV n’aurait réuni que 70 000 abonnés environ

0

Pour les autres, il y a le video retriever

Free Home Video, le service de vidéo à la demande illimitée disponible sur Freebox, aurait bien du mal à décoller. Tout comme ses petits confrères sur le terrain de la SVOD en France…

Pascal Lechevallier, du blog ZDnet Digital Home Revolution, se demande dans un article si les offres SVOD en France sont « sans modèle économique et sans intérêt éditorial ».

Le constat est général : la SVOD ne parvient pas à percer dans l’Hexagone. Le service FHV, bien qu’étant l’un des plus populaires du moment, n’aurait réuni que quelques 70 000 abonnés (selon une étude de l’Idate, réalisée pour le CSA).

Une situation que n’améliore pas la réglementation française sur la chronologie des médias, qui impose aux services de VOD d’attendre un minimum de 36 mois pour reprendre une œuvre après sa sortie en salles. Ce délai imposé ne permet pas à la SVOD de s’imposer face aux chaînes de télévision payantes (notamment Canal+). Même les chaînes gratuites bénéficient d’une fenêtre de diffusion plus avantageuse conformément aux lois françaises !

Le rachat de Free Home Video envisagé par Patrick Holzman et Jean-David Blanc, co-fondateurs d’Allociné, entend toutefois changer la donne ; en puisant leurs inspirations du côté de Netflix, qui fait référence outre-Atlantique, les deux investisseurs espèrent bien engranger un succès conséquent. Reste à savoir si la législation en vigueur leur permettra d’être aussi attractifs : de son côté, Pascal Lechevallier estime qu’« il y a de fortes chances que cette chronologie à 36 mois perdure »

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.