Amateurs de X, sortez couverts !

30

 

Les freenautes diposent de tout un éventail de programmes savoureux pour passer de longues soirées… chaudes. Entre Canal+, les chaînes du Pack Emotions, qui comprend HustlerTV, Spice Platinium Cinéma, XXL, XXX Xtreme et Dorcel TV ; certains programmes de PinkTV et le tout nouveau portail de XoD sur le canal 126, il y a de quoi se divertir…

Toutefois, les capuchons en latex joueront un rôle essentiel à partir du premier Janvier 2007…

En effet, les chaînes susnommées conventionnées par le CSA (Canal+, XXL et Pink TV) ne pourront diffuser de programmes pornographiques que si les acteurs ont des rapports sexuels protégés.

Par ailleurs, les avertissements de prévention contre le SIDA au début de chaque film seront toujours présents, et renforcés si nécessaire.

Source : Satellifax

Partager

A propos de l'auteur

30 commentaires

  1. En quoi le CSA fait il autorité quand il s'agit de santé publique ? Je ne dis pas que la mesure n'est pas bonne, je dis juste que je ne suis pas sur que ce soit leur rôle. Sur demande du ministère de la santé pourquoi pas... Quelles ont été les démarches à propos de la cigarette, et de l'alcool et de la drogue à la télé. A propos est-ce que les films montrant des personnes se piquer à l'héroïne ont été interdit ? Ou peut-être devont nous les diffuser après minuit ... France de l'incohérence quand tu nous tiens ...

  2. Je vois que le CSA milite pour la qualité des films pornographiques... Si dans un scénario un mari et une femme veulent faire un enfant ils mettront un préservatif. Comme il s'agit d'une décision du CSA il ne s'agit bien entendu pas de santé publique mais de communication. Donc la pornographie (montrer explicitement un acte sexuel) est considérée ici comme une chose avec laquelle on ne peut nécessairement pas prendre de recul. Personnellement ça me fait penser aux acteurs qui ne peuvent s'embrasser dans les films que si ils sont réellement mariés dans la vie dans certains pays. Ils feraient mieux de travailler sur le contenu plutôt.

  3. Le CSA va également interdire les retransmissions sportives dans lesquelles participent des individus dopés. Fini le Tour de France avec ses reportages sans fin en Juillet montrant des américains super-chargés. Fini Les J.O. Il restera le Foot qui est comme chacun sait, le sport au dessus de tout soupçons ... et qui peut rapporter gros. Je trouve également les émissions religieuses du dimanche matin un peu sectaires. Il y a davantage de croyances sur terre que les 4 émissions proposées. Va falloir remédier à ça. Il faudra également interdire toutes les émissions dans lesquelles on dit des gros mots. BIGARD, DEHORS ! Merde, putain, on est là pour assainir la télé ! Font chier ces p'tits cons de français ... on va LES MATER, BORDEL !

  4. Une bonne mesure, même si le CSA n'est pas forcément à sa place... Rappeler que le SIDA n'est pas un banal rhume et qu'on en meurt encore, ça ne fera jamais de mal. Après, que ce soit le CAS ou d''autres...

  5. Heu, au lieu de se préocuper de tout ça, il faudrai qu'ils pensent a réduire le prix des préservatifs et de penser a une prévention "plus de proximité". J'ai eu plus de prévention contre l'alcool, la drogue que de prévention contre le sida. Quand je vois la proportion de gamins qui télécharge des films pornos sur le web (rien que de voir les logs d'un proxy de collége, ça fait peur ... ), que va faire le csa ? Censurer ? Une prévention de proximité au collége et au lycée, ce serai ptetre mieux. Enfin, je ne vais pas refaire le débat sur la prévention mais cette annonce me choque beaucoup.

  6. ropib a écrit :
    Je vois que le CSA milite pour la qualité des films pornographiques... Si dans un scénario un mari et une femme veulent faire un enfant ils mettront un préservatif.
    Ayant vu une quantite assez phenomenale de films de cul, c'est le genre de scenario que je n'ai jamais rencontre. Et puis meme dans un film "d'epoque" ca ne choque personne.
    ropib a écrit :
    Comme il s'agit d'une décision du CSA il ne s'agit bien entendu pas de santé publique mais de communication. Donc la pornographie (montrer explicitement un acte sexuel) est considérée ici comme une chose avec laquelle on ne peut nécessairement pas prendre de recul. Personnellement ça me fait penser aux acteurs qui ne peuvent s'embrasser dans les films que si ils sont réellement mariés dans la vie dans certains pays. Ils feraient mieux de travailler sur le contenu plutôt.
    Les preservatif dans les films ca fait parti du cahier des charge de Canal + depuis presque une dizaine d'annees. Perso je suis pas fan mais je trouve que c'est une decision tres responsable. Il y a plein de jeunes pour qui la sexualite commence avec ces films, et les sensibiliser a la protection par ce bais est tres important. De toute facon, ce genre de decision ne me touche pas du tout, j'ai jamais ete client de ce genre de service, j'ai d'autres sources :D

  7. atomcomputer a écrit :
    Heu, au lieu de se préocuper de tout ça, il faudrai qu'ils pensent a réduire le prix des préservatifs et de penser a une prévention "plus de proximité". J'ai eu plus de prévention contre l'alcool, la drogue que de prévention contre le sida. Quand je vois la proportion de gamins qui télécharge des films pornos sur le web (rien que de voir les logs d'un proxy de collége, ça fait peur ... ), que va faire le csa ? Censurer ? Une prévention de proximité au collége et au lycée, ce serai ptetre mieux. Enfin, je ne vais pas refaire le débat sur la prévention mais cette annonce me choque beaucoup.
    Je suis completement d'accord avec toi, mais ca n'est pas du tout le sujet. La on parle du CSA qui a rien a voir dans le prix des preservatifs.

  8. @Flyer44 Et pourquoi dans les films non pornographiques les personnages avant une scène d'amour ne disent-ils pas "tu as bien mis ton préservatif ?" ou "Mince j'ai oublié mes préservatifs... bon ben ce sera pour une autre fois..." Evidemment on ne pourrions donc plus revoir certains vieux films. Bref tout ça pour dire que l'idée n'est évidemment pas de rappeler de mettre des préservatifs: le but c'est d'empêcher toute construction scénaristique et ainsi de continuer d'avoir un circuit parallèle (qui a dit mafieux ?) pour ce genre de films. Maintenant s'il s'agit effectivement de santé je pense qu'il serait plus efficace d'encadrer médicalement (avec des médecins indépendants et avec une approche scientifique) ce genre de productions dans la mesure du possible (avec des moyens!). Et là il n'y a plus personne au CSA, j'en conclue que ce n'est absolument pas un objectif.

  9. bah... en cherchant un peu, les producteurs vont en profiter pour faire du product placement... a quand le film entierement financé par la pub mannix & co a l'intérieur ?

  10. ropib a écrit :
    @Flyer44 Bref tout ça pour dire que l'idée n'est évidemment pas de rappeler de mettre des préservatifs: le but c'est d'empêcher toute construction scénaristique et ainsi de continuer d'avoir un circuit parallèle (qui a dit mafieux ?) pour ce genre de films.
    Tu as deja vu des films porno avec des preservatifs, voir meme sans???? Les preservatifs dans un film c'est uniquement une consideration esthetique, ca ne gene en rien une eventuelle "construction scenaristique", qui est en general plutot completement inexistante dans ce genre de film, preservatif ou pas.

  11. Réagir sur le forum