Problèmes de débit sur YouTube avec les connexions françaises

47

La théorie du bridage est de retour…

Depuis quelques jours, de nombreux Freenautes nous font part de débits extrêmement réduits sur la plateforme de vidéo en ligne YouTube, entravant nettement la consultation de vidéos dans de bonnes conditions…

Aisément constatable par soi-même — notamment, mais pas uniquement, aux heures de pointe, ce problème impacte tellement la vitesse de chargement que dans le pire des cas, il devient impossible de visionner une vidéo en temps réel (même avec la qualité réduite en “240p”, le mode d’affichage le moins gourmand de YouTube).

Bien entendu, il n’en fallait pas beaucoup plus pour que certains Freenautes et sites web crient au “bridage” de YouTube par Free. Il semblerait pourtant que la réalité soit un peu plus compliquée…

Free dément formellement appliquer un quelconque bridage sur ses connexions et soulève l’hypothèse de la saturation d’un lien (via Univers Freebox). Et, en effet, le même problème a été relevé par les abonnés d’autres opérateurs (Orange et SFR en particulier), ce qui semble écarter la théorie du bridage…

On peut alors penser que la restriction vers les FAI français émane directement de Google (propriétaire de YouTube) ou qu’un lien de peering entre Google et les principaux opérateurs français est saturé.

Se pose alors la question du financement de ces liens et du trafic généré par des plateformes aussi importantes que YouTube. À ce sujet, Free et Orange militent depuis longtemps pour mettre à contribution les prestataires de services comme Google : « on ne peut pas mettre des capacités plus importantes à disposition de grands groupes américains sans qu’ils participent à quoi que ce soit », expliquait déjà Maxime Lombardini, DG d’Iliad, il y a un an


Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

47 commentaires

  1. Pas de contenu pas de FAI c'est certain, mais pas de FAI pas de contenu ? Normal que les "petits" gueulent sur les plus gros, au final ca va finir comme orange et megaupload... et la concurrence changera la donne

  2. on ne peut pas mettre des capacités plus importantes à disposition de grands groupes américains sans qu’ils participent à quoi que ce soit
    Une "évidence" toute partielle qui mériterait d'être largement pondérée par une autre "évidence": il n'y a aucune raison de verser un abonnement complet à notre FAI tous les mois si c'est pour qu'il n'assume plus l'ensemble des coûts liés au service qu'il nous vend. Les études indépendantes montrent en effet que les coûts d'exploitation sur ces dix dernières années (dont le coût au mégabit de bande passante, mais pas seulement) baissent suffisamment régulièrement pour lisser l'augmentation de la consommation de bande passante par les particuliers. Et les chiffres des bilans annuels d'Iliad ne contredisent en rien cette affirmation, bien au contraire.

  3. Quelle que soit la raison de ce bridage (il ne s'agit pas d'un problème ponctuel sur un lien spécifique) il faut que nos FAI puissent rapidement trouver une solution.

  4. Ca fait pas quelques jours que ça dure mais plusieurs mois... Même en fibre optique, je ne peux plus visionner une vidéo en temps réel sur Youtube !

  5. djcobrax a écrit :
    Quelle que soit la raison de ce bridage (il ne s'agit pas d'un problème ponctuel sur un lien spécifique) il faut que nos FAI puissent rapidement trouver une solution.
    Malheureusement si on regarde comment Orange opère dans ce genre de cas, la solution est toute trouvée pour les FAIs: ne rien faire sinon laisser pourrir la situation. L'internaute lambda qui a sa connexion qui fonctionne normalement et rapidement sur les autres sites et qui se retrouve avec un youtube 'version escargot' pensera que le souci vient de Youtube, et pas son FAI ("puisque sur les autres sites, ça marche"). Et tant que ce genre de souci n'est ni bien compris par le grand public, ni pris suffisamment en compte pour que ça devienne un critère déterminant pour le choix de son FAI (dit autrement 'tant que ça n'impacte pas directement les recrutements du FAI') ces derniers n'ont pas vraiment intérêt à bouger. Ils préfèrent laisser pourrir la situation en espérant que YouTube sera suffisamment impacté, lui, pour bouger avant eux. D'ailleurs c'est pas un hasard si Google lui-même participe à la densification du backbone mondial en injectant des fonds pour que régulièrement de nouveaux câbles transcontinentaux soient tirés. Il sait très bien qu'il sera le premier à faire les frais d'une raréfication de l'offre en matière de bande passante.

  6. a ça me rasure car j'ai pensai que ça venai de ma connection enfin il faut éspéré que ce soit résolu rapidement car c'est craiment trés chian de lire une video qui ce bloque tout les 10 second

  7. Google a tout intéret à ce que la situation s'améliore. En plus il manque pas de moyens si je ne m'abuse. Je pense donc que c'est à lui de payer (et non pas à free (donc moi).

  8. En attendant, ça coûte rien d'utiliser Dailymotion...En plus ça a le mérite d'être Français. C'est pas plus mal que l'argent de la publicité en ligne reste en France.

  9. Youtube est simplement victime de son succès et les fermes ne suivent plus à certains moments les requêtes qui peuvent provenir du monde entier (c'est effectivement à Google d'investir s'ils veulent ne pas pénaliser la croissance de Youtube). D'ailleurs, on rapporte partout dans le monde des problèmes de lenteur de Youtube (faites une recherche, vous verrez). Apparemment, l'utilisation de proxies qui stockent en cache les vidéos les plus demandées peut parfois résoudre le problème. Essayer vous même parmi ceux-ci http://www.activeproxies.org/popular-proxies.php vous trouverez peut-être votre bonheur.

  10. Réagir sur le forum