Problèmes d’accès à YouTube chez Free : l’ARCEP et la DGCCRF saisies

0

Suite à de nombreux problèmes d’interconnexion entraînant des ralentissements de plus en plus fréquents sur le site YouTube depuis une connexion Free, Alain Bazot (président de l’UFC-Que Choisir) a décidé de saisir l’ARCEP et la DGCCRF sur ce sujet.

Ces problèmes d’accès, connus de tous les Freenautes, posent la question du financement des réseaux : est-il de la responsabilité du fournisseur d’accès ou du fournisseur de contenu, alors que chacun des deux se rejette la balle ?

Alain Bazot le constate : « l’opérateur Free n’a jamais nié les dysfonctionnements entre son réseau et YouTube, accusant le second de ne pas vouloir payer pour la bande passante nécessaire ». Free n’a effectivement jamais caché ses espoirs de faire payer Google pour l’accès à YouTube.

Mais ce n’est pas uniquement un problème constaté chez Free ; Alain Bazot observe la « démultiplication » de ce type de soucis (citant un précédent ayant opposé Orange à Cogent/Megaupload) et souhaite amorcer une réflexion globale sur les problèmes d’interconnexion (peering).

C’est en ce sens qu’il a saisi le président de l’ARCEP, ainsi que Benoît Hamon (qui a la tutelle de la DGCCRF). « Après le dépôt de la proposition de loi de Laure de la Raudière visant à garantir la neutralité d’Internet en luttant contre tous les obstacles à un Internet ouvert et accessible, voilà une nouvelle démarche pour pousser le gouvernement à s’engager… », conclut-il, avec un appel du pied évident aux responsables du nouveau gouvernement.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.