Problèmes d’accès à YouTube chez Free : l’ARCEP et la DGCCRF saisies

44

Suite à de nombreux problèmes d’interconnexion entraînant des ralentissements de plus en plus fréquents sur le site YouTube depuis une connexion Free, Alain Bazot (président de l’UFC-Que Choisir) a décidé de saisir l’ARCEP et la DGCCRF sur ce sujet.

Ces problèmes d’accès, connus de tous les Freenautes, posent la question du financement des réseaux : est-il de la responsabilité du fournisseur d’accès ou du fournisseur de contenu, alors que chacun des deux se rejette la balle ?

Alain Bazot le constate : « l’opérateur Free n’a jamais nié les dysfonctionnements entre son réseau et YouTube, accusant le second de ne pas vouloir payer pour la bande passante nécessaire ». Free n’a effectivement jamais caché ses espoirs de faire payer Google pour l’accès à YouTube.

Mais ce n’est pas uniquement un problème constaté chez Free ; Alain Bazot observe la « démultiplication » de ce type de soucis (citant un précédent ayant opposé Orange à Cogent/Megaupload) et souhaite amorcer une réflexion globale sur les problèmes d’interconnexion (peering).

C’est en ce sens qu’il a saisi le président de l’ARCEP, ainsi que Benoît Hamon (qui a la tutelle de la DGCCRF). « Après le dépôt de la proposition de loi de Laure de la Raudière visant à garantir la neutralité d’Internet en luttant contre tous les obstacles à un Internet ouvert et accessible, voilà une nouvelle démarche pour pousser le gouvernement à s’engager… », conclut-il, avec un appel du pied évident aux responsables du nouveau gouvernement.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

44 commentaires

  1. J'ai créé une page Facebook sur le sujet, n'hésitez pas à venir y partager vos expériences personnelles :
    [url=http://www.facebook.com/pages/Pour-que-Google-et-Free-nous-proposent-enfin-un-d%C3%A9bit-YouTube-correct/279251858841965]http://www.facebook.com/pages/Pour-que-Google-et-Free-nous-proposent-enfin-un-d%C3%A9bit-YouTube-correct/279251858841965[/url]

  2. Ce n'est pas qu'un Pb avec YouTube mais de tous les flux "stream" car lorsque YouTube est off
    Impossible d’écouter une WebRadio... >:(
    Et c'est clairement un Pb avec le réseau mobile car près plusieurs tests ,au même moment ,le même contenu passe si on est en mode "Wifi" sur une freeBox.

  3. On ne parle pas forcement de Free Mobile !
    En ADSL, même avec 15Mb/s effectif, je lutte souvent pour regarder une pauvre vidéo Youtube. Quand on veut regarder en HD, il faut laisser précharger au moins le double du temps de la vidéo. L'arriver du VDSL ne réglera rien non plus.
    C'est vrais quelque soit le périphérique et on se demande pourquoi Free a mis une application Youtube sur la Freebox v6 si le débit est bridé derrière …
    J'ai vraiment hâte que ça change, mais ça va se compter en mois / année ?

  4. Désolé,
    Je n'avais fait le lien (fibre bien sur  ;) )
    mais j'ai jamais eu de Pb avec ma connexion ADSL.
    Uniquement via mobile ,mais d’après ce que j'ai compris les antennes été connectés aux réseaux ADSL 
    Un effet de bord donc ??

  5. Free oublie un peu vite que les 30€ ou 40€ par mois, on ne les verse pas pour les beaux yeux de XN, mais bel et bien pour financer l'exploitation du réseau qu'ils ont la responsabilité d'entretenir et de faire évoluer, sachant que le montant en lui-même, d'après les propres propos de XN il y a quelques temps, suffit largement à couvrir ces dépenses là, peerings inclus.
    Free oublie également un peu vite que si ses propres clients paient 30€ à 40€ par mois, c'est bien parce qu'il existe sur la toile des Youtube, Facebook, ou que-sais-je encore. Free profite directement de la présente de services comme Youtube et consors car ce sont ces services et la valeur ajoutée qu'il proposent qui font que les clients s'abonnent chez eux.
    Dans tous les cas, Free adopte une attitude malhonnête en ne disant pas la réalité des choses à ses clients. De deux choses l'une:
    - soit Free considère qu'il a un combat à mener dans ce domaine et dans ce cas il l'assume jusqu'au bout en admettant que prendre un abonnement chez eux, c'est s'exposer à un accès pourri à Youtube.
    - soit il propose effectivement ce qu'il vante dans ses pubs, à savoir un accès au net, à tout le net, sans un bridage artificiel, résultant d'un sous dimensionnement de ses peering qui perdure sciemment depuis maintenant des années.
    Bref, autant j'apprécie Free pour de nombreuses choses, autant j'espère qu'il se prendront une belle rouste par la DGCCRF pour ne pas respecter son obligation de moyens.

  6. Je suis content de cette saisie pour que l'on ai enfin (un jour car ça ne va pas être conclut rapidement) une réponse sur qui doit faire quoi et si Free peut continuer ainsi.
    PS: j'étais chez SFR il n'y a pas très longtemps et c'était à peine mieux donc ils pourront aussi être mis en cause.

  7. Réagir sur le forum