Pourquoi nous n’avons pas publié d’avis détaillé sur la Freebox Delta

53

Alors que certains médias et utilisateurs ont déjà publié leurs premiers tests ou avis sur la Freebox Delta, nous n’avons pas eu cette chance. Aujourd’hui, nous renonçons à pouvoir couvrir correctement le lancement de la dernière box de Free. Explications.

Nous espérions vous présenter aujourd’hui un avis détaillé et complet sur la Freebox Delta, vidéos à l’appui — tout comme nous l’avions fait lors de la sortie de la Freebox Révolution en 2010, et de la Freebox Mini 4K en 2015. Nous sommes fiers de la façon dont nous sommes parvenus à couvrir ces lancements, année après année. Nous nous rendons pourtant à l’évidence, ce ne sera pas possible pour la Freebox Delta. Et puisque vous nous avez interpellés sur ce sujet, nous vous devons des explications.

Malgré nos multiples efforts et demandes auprès de Free, il ne nous a pas été possible d’obtenir la Freebox Delta dans un délai raisonnablement court. Nous constatons qu’un certain nombre de médias ont bien eu accès à la nouvelle box de l’opérateur, et sommes obligés d’en conclure que Free n’a pas souhaité que nous l’ayons à temps. La procédure de migration standard, sur laquelle nous comptons désormais, ne nous permettra probablement pas d’en bénéficier avant encore plusieurs semaines… Trop tard pour publier un avis pertinent, alors que de nombreux abonnés l’ont déjà reçue.

Notre Freebox Delta n’est toujours pas disponible.

Cette situation ubuesque trahit, d’une manière générale, une communication de plus en plus difficile avec Free. Outre le sujet de l’accès à la Freebox Delta, c’est la difficulté d’obtenir la moindre réponse qui nous fait nous interroger, à juste titre. À nos questions régulières nous sont opposées, de plus en plus souvent, des fins de non-recevoir, ou tout simplement le silence.

Quel avenir pour l’association Freenews ?

En filigrane, face à l’impossibilité d’exercer notre travail dans de bonnes conditions et la nécessité de se battre pour la moindre réponse, c’est la question de l’avenir de notre association (loi 1901) qui se pose.

Nous ne demandons évidemment pas à être privilégiés face à quiconque, mais à pouvoir continuer à exercer notre rôle au même titre que n’importe quel média. Nous ne sommes pas dupes et constatons que Free a fait en sorte que les sites et journaux de son choix aient bien accès à la Freebox Delta en temps et en heure. Faisons-nous l’objet d’un blacklistage ? Pour quelle raison ? Sommes-nous simplement devenus trop « insignifiants » pour le mastodonte Free ? Et dans ce cas, pourquoi nous avoir tout de même conviés à la présentation de la Freebox Delta à Paris ? Sincèrement, nous ne comprenons pas cette attitude.

À notre sens, il n’est plus possible de vous informer correctement à l’heure actuelle. Si la situation perdure, nous en tirerons les conséquences et Freenews devra fermer ses portes à regret — comme d’autres acteurs de la constellation Freenaute avant lui.

— L’ensemble de l’équipe Freenews

Partager

A propos de l'auteur

53 commentaires

  1. Rassurez-vous, il y a encore des gens, euh CLIENTS qui ne sont pas dupes ...

    Client Free depuis 15 ans et ayant abonné et dépanné de nombreux proches chez Free, il serait tant que Free ouvre les yeux sur CES et SES "Manières de faire" car en agissant ainsi, c'est toute une communauté qu'il insulte et pas seulement vous.

    C'est d'autant plus dangereux que ceux qui vont les défendre (auprès des proches qui hésitent à s'abonner chez Free car, n'y connaissant rien, ils ont du mal à pondérer la mauvaise réputation de Free), c'est vous et c'est nous !!! 

    Alors A BON ENTENDEUR Mr NIEL  ???

  2. Dommage pour Free, ils ont tout a perdre a privilégier des "sites communautaires" qui approuve tout ce qu'ils font, au détriment de ceux qui sont un peu plus objectifs comme vous.

  3. C'est de votre faute aussi, quelle idée saugrenue de vouloir vous faire votre propre opinion ?
    Il y en a qui ont compris depuis longtemps comment s'y prendre dans cet univers.

  4. Comme Capri, Free c'est fini.
    C'est devenu un gros machin comme les autres.  :'(

    Vraiment incompréhensible qu'ils ne favorisent pas les sites qui les soutiennent depuis des années.


  5. Ah bon ? Vraiment, vous ne comprenez pas ?


    À notre sens, il n’est plus possible de vous informer correctement à l’heure actuelle. Si la situation perdure, nous en tirerons les conséquences et Freenews devra fermer ses portes à regret — comme d’autres acteurs de la constellation Freenaute avant lui.

    Pourtant, entre "ne pas être invité" et "décider de fermer ses portes", bien que le résultat final soit le même, l'initiative n'émane pas des mêmes.
    C'est le principe des milliers de gens qui, lassés, écoeurés d'être placardisés, finissent par démissionner, si ce n'est pas pire.
    Dans le second cas, l'on peut même s'apitoyer sur le triste sort et se répandre en regret dégoulinant de miel.

    Pas vu pas pris !

  6. Je suis vraiment  décu de lire ca..

    Freenews est vraiment un site que j'aprecie et que je lis bien plus régulièrement que les autres sites de news concernant cet opérateur, quand on regarde ce qu'ils sont devenus... une inondation d'articles putaclic... mais le pire c'est que ca marche..

    Je ne sais pas pourquoi ca ne m'étonne qu'a moitié de la part de Free... ces derniers temps la philosophie n'est plus vraiment la meme..

  7. Je vous comprends Freenews.
    J'ai toujours aimé votre façon de communiquer. Vous êtes ce que devrait être un Média (Neutre et objectif).
    Toutefois de nos jours la population souhaite du ragot. L'évolution du site universfreebox en est l'exemple même.

    Je suis déçu que Free vous lâche de la sorte après autant d'années ensemble.

  8. Réagir sur le forum