Pour Fleur Pellerin, “Free a fait preuve de bonne volonté”

24

Fleur Pellerin rencontrait ce lundi matin Free ainsi que plusieurs éditeurs de contenus et régies publicitaires, séparément, pour y aborder le sujet du blocage des publicités activé par défaut sur Freebox Révolution.

À la sortie de cette réunion, la ministre déléguée à l’Économie numérique s’est montrée satisfaite. « La direction de Free a fait preuve de bonne volonté, et s’est engagée à rétablir la situation dès que possible. Je pense que le blocage de la publicité arrivera à son terme dans la journée », a-t-elle déclaré. En pratique, le blocage des publicités a été levé de façon temporaire par l’opérateur, peu après 08h30 ce matin.

Fleur Pellerin a souligné que « le problème posé de manière plus générale » par l’initiative de Free est « celui du rapport entre les fournisseurs d’accès Internet ou les opérateurs télécom et les prestataires de service Internet sur la gestion de la bande passante ». Depuis de nombreuses années, Free ne cache pas qu’il souhaite que Google contribue aux frais d’interconnexion. Ces derniers temps, l’entente entre les deux sociétés s’est considérablement envenimée, et les Freenautes subissent une vitesse de chargement de plus en plus dégradée sur YouTube ces derniers temps à la suite de cette discorde.

« Dans les années qui viennent avec l’arrivée de la télévision connectée, de Google TV, d’Apple TV et d’Amazon TV, il va y avoir une consommation de plus en plus massive de bande passante. Et la question qui se pose, c’est de savoir qui doit payer pour ces investissements. Est-ce qu’il n’y a pas lieu de demander à ceux qui consomment beaucoup de bande passante de contribuer au financement des infrastructures ? », a conclu la ministre sans apporter pour le moment de réponse à sa propre question.

Regardez :

Source : BFM TV

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

24 commentaires

  1. c est pas trop la pub qui pose problème ,mais les tv connecté qui vont arrivé sur le réseaux téléphone , vous pensez quand même pas que les FAI vont investir dans la fibre pour être inondé par google tv ,youtube etc.......faudra  payé  et qui ,surement les internautes même si il n on pas de tv connecté faudra financer le réseaux .

  2. Tu es fournisseur d'accès internet, la abonnés te payent et les distributeurs de contenus te payent :
    En gros un intermédiaire qui se fait payer à al fois en amont et en aval : chercher l'erreur !
    Free paye, moi si je paye internet, c'est pour internet, même si tout le monde veut la même chose, ce n'est pas à toi de décider !

  3. J'adore la maniere donc chacun interprete les propos de la ministre et choisi les mots qui lui conviennent, Freenews titre "Fleur Pellerin: [i]Free a fait preuve de bonne volonté[/i]", Clubic titre "Fleur Pellerin : [i]la manière de faire de Free n'est pas acceptable[/i]"

  4. C’est quoi ce bordel ! Free nous met l’eau à la bouche en fermant le robinet à pubs en nous laissant tranquillement surfer pendant le weekend et le lundi rebelote les pubs reviennent en force. Ça suffit !

  5. C'est surtout le modèle illimité vs coût bande passante qui risque d'être remis en cause.
    Ironique d'une certaine manière quand on se rappelle que c'est un certain free qui a ouvert les vannes en France.
    Après, on parle beaucoup de la neutralité du réseau, et ce débat dépasse largement les rapport juste financiers. Au nom de la neutralité des réseaux, peut-on effectivement accepter qu'une part non négligeable de l'infrastructure soit mise en place pour seulement quelques sites? Là, on pourrait effectivement attendre quelque chose de législativement mieux établi.
    Quoi qu'il en soit, on voit bien avec ce filtrage publicitaire que le rapport de forces face à google est plus que difficile, les FAI cherchent à minimiser leur investissement par rapport à une société tierce qui ne leur rapporte rien. On peut longtemps discuter sur ce point (avec le principe de double rémunération que cela pourrait engendrer), on pourrait aussi voir que d'autres solutions techniques pourraient être mise en place (hébergement de serveurs youtube chez les FAI, pour éviter la multiplication des transferts de données FAI vers youtube et consorts) ce qui permettrait de bien mieux maitriser la taille des tuyaux d'interconnexion... Mais google n'a pas vraiment à y gagner.
    Là est le soucis d'une société devenue particulièrement puissance, à la limite du monopole (de fait) dans bien des domaines, et du coup à la fois intransigeante et irremplaçable.
    Histoire de nuancer mes propos, j'avais cru comprendre que google investissait déjà dans la fibre d'interconnexion... Mais je n'ai pas de sources viables de ce coté-là, peut-être que quelqu'un pourrait nous éclairer de ce côté-là. :)

  6. Cette histoire aura au moins servi à faire connaitre les logiciels permettant de bloquer la pub : perso j'en ai mis 2 (glimmer blocker et adblock), et je n'ai plus AUCUNE pub qui s'affiche sur aucun site !!! Pas de pb de surf pr l'instant, GENIAL ! A quand le meme genre pour la TV ? 8)

  7. Réagir sur le forum