Photos : du PCI Express dans le Freebox Server ?

0

Qu’est-ce qu’on va faire de toi ?

Muni d’un appareil photo et d’une Freebox v6 tout juste déballée, Freenews a procédé au mitraillage minutieux de la bête afin de tout vous montrer de ses caractéristiques les moins visibles au premier abord : connectique arrière, finitions, etc.

L’examen de l’emplacement libre à l’arrière du boîtier Freebox Server montre un connecteur qui ressemble à s’y méprendre à du PCI Express x1. Il parait peu probable qu’il soit utilisé pour transporter un signal d’une autre nature.

Ce type de connexion est utilisé dans les ordinateurs actuels pour connecter des cartes d’extension internes. Si le CPU du Freebox Server est bien un Marvell 88F6281 comme nous le supposions il y a quelques jours, il s’agit très probablement de l’unique ligne PCI Express 1.0 disponible sur ce processeur. Cette génération de la norme permet d’obtenir un débit de 250 Mo/s, autorisant déjà de très nombreux usages.

JPEG - 130.4 ko
Une photo nette du connecteur, placé très, très près du bord de l’emplacement d’extension et du ventilateur…

L’application la plus couramment envisagée pour le port d’extension du Freebox Server est l’ajout d’un composant femtocell, un petit émetteur permettant de couvrir un logement avec un réseau de téléphone mobile. Mais les propos de Xavier Niel peuvent laisser imaginer qu’un tel composant est dors et déjà présent dans la boîte.

Une autre utilisation que suggère la taille de l’emplacement serait l’ajout d’un disque dur amovible dans la Freebox, permettant ainsi d’étendre sa capacité de 250 Go. Il faudrait pour cela que Free propose un rack intégrant une puce PCIe vers SATA, composant courant et bon marché aujourd’hui. Le PCIe fournissant uniquement des lignes d’alimentation de 12 et 3,3 V, il faudrait également que ce boîtier pour disque embarque des composants de conversion de tension générant le 5 V nécessaire à la norme SATA.

Ensuite, tout est envisageable, même si la plupart des applications pourraient très bien se contenter d’une simple prise USB :

- carte 3G ou 4G permettant d’avoir une connexion de secours à l’image de celle fournie par SFR à ses clients,

- carte avec sorties vidéos Péritel et HDMI permettant aux utilisateurs de la Freebox Optique de retrouver le multiposte auquel ils étaient habitués, ou encore

- simple carte USB pour multiplier les ports disponibles, et connecter une flopée de disques externes.

La seule limite est l’imagination des développeurs Freebox et celle des freenautes qui ne manqueront pas de leur souffler quelques idées.

Enfin, si vous attendez toujours votre box ou souhaitez l’examiner plus en détails avant de la commander, Freenews vous propose sa galerie de photos complète, incluant de nombreux clichés rapprochés des deux boîtiers de la Freebox Révolution, dévoilant sa connectique et ses moindres détails. Plus rien ne vous échappera…

JPEG - 68.9 ko
Connectique arrière du Freebox Server (partiel)
JPEG - 63 ko
Connectique arrière du Freebox Player (partiel)
JPEG - 55.2 ko
Télécommande Freebox Player et son compartiment à piles, vue de près…

- Accéder à la galerie photos complète, en haute résolution

- Retrouvez tous les articles et vidéos du lancement de la Freebox Révolution

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.