La communication de Free, “partielle et parfois inexacte”

19

L’ARCEP, Autorité de régulation des télécoms, publie un communiqué d’un genre rare où elle s’attaque directement aux annonces faites par Free sur le VDSL2 et le Très Haut Débit ce jour.

Le communiqué publié par Free ce matin, annonçant le lancement du VDSL2 et la fibre optique à 1 Gbps, n’est pas du goût du gendarme des télécoms. Ce dernier l’a décortiqué et constate que certaines annnonces « sont de nature à induire en erreur les utilisateurs sur le service que va leur apporter leur FAI ».

L’ARCEP constate par exemple qu’un VDSL2 jusqu’à 100 Mbps, tel que le promet Free, n’est pas réaliste, de tels débits ne pouvant être réellement offerts au grand public avec cette technologie. « Au lieu de communiquer sur des résultats en laboratoire, Free pourrait faire état des résultats obtenus lors des pré-déploiements grandeur nature du VDSL en Dordogne et en Gironde », note le régulateur. En effet, lors des premiers tests, sur une ligne extrêmement courte (60 mètres), le débit en téléchargement n’excédait pas les 68 Mbps

L’Autorité se penche également sur la notion de débit “dédié”, utilisée par Free pour son offre FTTH à 1 Gbps. Jugeant cette information « partielle », l’ARCEP rappelle que le service effectivement proposé aux clients est tributaire, non seulement du réseau d’accès sur lequel Free communique, mais également du « dimensionnement de l’ensemble de son infrastructure ». À titre d’exemple, il est rappelé les problèmes d’accès rencontrés par les Freenautes au site YouTube

En conclusion, l’Autorité indique qu’elle restera vigilante sur les pratiques des opérateurs, et notamment sur la transparence de leurs offres. Elle rappelle la création prochaine d’un observatoire mesurant la qualité de service effective des offres fixes et mobiles grand public. Les premiers résultats en seront publiés fin 2013.

Source : ARCEP

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

19 commentaires

  1. C'est vrai que free devient vraiment fatiguant avec ce problème sur Youtube. Il y a des soirs où l'on ne peut rien voir tellement ça bloque. C'est bien de faire des efforts sur les prix, mais si c'est pour avoir de la daube....où est l' intérêt  ?

  2. Dans les dents !
    J'applaudis des deux mains…
    (Client free fibre en 100 Mb, potentiellement en 1 Gb maintenant, mais qui ne peut ni regarder YouTube ni télécharger des mises à jour des applications chez Apple comme il faut…)

  3. La conclusion de l'ARCEP est sévère : "...L'ARCEP rappelle enfin que tous les opérateurs de communications électroniques sont tenus d'assurer la transparence des offres qu'ils proposent aux utilisateurs et d'agir de façon loyale vis-à-vis de leurs concurrents. Ces exigences sont particulièrement importantes dans un contexte de déploiement des réseaux à très haut débit, tant fixes que mobiles..."
    En gros manque de transparence et manque de loyauté. Cela pique un peu quand même. Faut quand même pousser un peu le bouchon pour énerver l'ARCEP.

  4. C'est bizarre, on n'a pas entendu l'ARCEP tiquer lorsque les opérateurs utilisent à tout-va "internet illimité" sur un accès mobile ne proposant que le web...

  5. Le débit youtube ou apple  ne peut être qu'au mieux celui de sa ligne dans le cas le + favorable, mais pour de tels sites, il est probable que le goulot d'étranglement soit ailleurs.

  6. Réagir sur le forum