Freebox OS : une aubaine pour les développeurs d’apps

12

Souvent négligée mais ô combien importante, l’ouverture aux développeurs est bien au programme de la nouvelle interface Freebox OS pour Freebox Server.

Une API complète et documentée

Jusqu’à présent, pour concevoir des applications donnant accès à certaines fonctions accessibles sur l’interface local du Freebox Server, les développeurs devaient tâtonner, utiliser un début de documentation diffusé par l’équipe Freebox mais jamais réellement maintenue, etc.

Cette fois-ci, cela devrait changer puisque Free propose aux développeurs une API officielle, leur permettant d’accéder à la plupart des fonctions utiles de la Freebox : contenu du disque dur, liste de téléchargements, Air Media, configuration générale… tout est prévu, et soigneusement documenté (en anglais) dans la section Aide > Developer API Documentation de Freebox OS.


Mise à jour : la documentation de l’API est également disponible en ligne pour tous ceux qui n’ont pas immédiatement accès à Freebox OS. C’est par là : http://dev.freebox.fr/sdk/os/.

Un système d’autorisations app par app

Du côté des utilisateurs, cela est également plus sécurisant puisqu’ils n’auront plus besoin de communiquer leurs identifiants Free à une application non-officielle. En effet, en utilisant l’API, l’autorisation se fait via l’écran du boîtier Freebox Server — exactement de la même manière que pour l’application officielle Freebox Compagnon !

Sur le modèle de la plupart des API modernes, l’application demande un certain nombre d’autorisations clairement définies ; libre au Freenaute d’accepter ou non. Par la suite, l’utilisateur peut à tout moment consulter la liste d’applications déjà utilisées et modifier leurs autorisations individuellement, ou bien en révoquer totalement l’accès. Tout cela est accessible via le menu Paramètres de la Freebox > Gestion des accès > onglet Applications.


Gageons que ces quelques nouveautés, qui ne payent pas de mine à première vue, permettront de relancer l’engouement des développeurs indépendants pour la Freebox et, qui sait, nous permettre de profiter de nouvelles applications encore plus complètes…

- Notre dossier complet sur le lancement de Freebox OS

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

12 commentaires

  1. Si je comprends bien, ça ne permet pas de faire d'application qui tournerait sur la freebox.
    Ca permet juste de faire des applications sur des entités tierces (smartphone, ordi, ...) qui elles vont pouvoir utiliser les nouvelles fonctions de la freebox serveur.

    Dommage, j'en attendait plus de ce côté là pour une nouveauté qu'ils ont appelé "Freebox OS" (un OS étant par définition un système permettant de développer et exécuter des applications tierces).

  2. doppel a écrit :

    Juste une question, vu que la Freebox et Free sont Franco-français, pourquoi la doc est en anglais ?

    Des développeurs pas uniquement hexagonaux? Des softs et documentations de base d'abord en anglais... Et puis, un développeur pro, il développe d'abord en anglais, et ensuite en français, car il bouffe tellement d'anglais dans son taf qu'il ne se pose plus la question! Éventuellement, il traduit en "franchouille"... Après! ;) ;) ;)

  3. Fansat70 a écrit :

    Des développeurs pas uniquement hexagonaux? Des softs et documentations de base d'abord en anglais... Et puis, un développeur pro, il développe d'abord en anglais, et ensuite en français, car il bouffe tellement d'anglais dans son taf qu'il ne se pose plus la question! Éventuellement, il traduit en "franchouille"... Après! ;) ;) ;)


    Sous-entendrais tu que Free fait développé à l'étranger ?
    Sinon, je connaissais pas ce langage de programmation... l'anglais  ;D
    Et la doc, un dev en général, il n'en fait pas :P
    Et s'il en fait en anglais, c'est qu'il a repiquer le code ailleurs ^^

  4. doppel a écrit :

    Juste une question, vu que la Freebox et Free sont Franco-français, pourquoi la doc est en anglais ?

    Ben quoi ? tu ne sais pas encore que la France, c'est moisi ?

    Pourtant, de nombreux "chanteurs" depuis longtemps le font en anglais, parce que le français c'est trop nul. Pourquoi pas les programmeurs ?

    Même la ministre des Universités estime qu'enseigner en Français ne vaut plus là peine.
    Alors si une ministre le dit ...

  5. doppel a écrit :

    Juste une question, vu que la Freebox et Free sont Franco-français, pourquoi la doc est en anglais ?


    Parce qu'il y a probablement beaucoup du soft qui vient de l'OpenSource... Si vous en êtes, en programmation, à vouloir votre propre roue, sans utiliser les roues existantes, ni même les sous-parties de la roue fait par d'autres, on se revoit dans 50 ans.

  6. Forgeron a écrit :

    Parce qu'il y a probablement beaucoup du soft qui vient de l'OpenSource... Si vous en êtes, en programmation, à vouloir votre propre roue, sans utiliser les roues existantes, ni même les sous-parties de la roue fait par d'autres, on se revoit dans 50 ans.


    Tiens y'avait longtemps qu'il n'y avait pas eu d'analogie avec la voiture/route :P
    Opensouce, c'est bien comme cela dans 5/6 ans on aura accès au code ;)

  7. doppel a écrit :

    Juste une question, vu que la Freebox et Free sont Franco-français, pourquoi la doc est en anglais ?

    C'est l'usage: L'Anglais est compris par l'ensemble des développeurs, qu'ils soient français, Anglais ou autre ; l'Anglais est une langue concise, qui est donc très efficiente pour ce qu'on en fait quand on développe (pour nommer des fonctions, variables, ...), qui n'utilise pas d'accents et colle avec n'importe quel encoding, et qui est déjà utilisée par 95% des concepts que le développeur est amené à manipuler dans son code (on parle bien de socket, de thread, de runtime, de ...) et qui s'intègre parfaitement avec tout le reste qui est déjà en Anglais.

    Bref, sauf à vouloir faire le franchouillard intégriste décérébré, il serait contre productif de ne pas utiliser l'anglais comme langue quand on code.

  8. Réagir sur le forum