Freebox : le femtocell de la discorde

0

Coupable présumé d’appels et SMS reçus en différé, voire de redémarrages intempestifs de Freebox, le femtocell est aujourd’hui au cœur de toutes les polémiques.

Le femto. Un diminutif barbare qui désigne un boîtier proposé en option, moyennant 10 euros de frais d’envoi, par l’opérateur. Depuis quelque temps, il est livré directement avec les Freebox Révolution pour tout nouvel abonnement, et il est même intégré de base dans le boîtier Server de la nouvelle Freebox Mini 4K. Supposé améliorer la couverture Free Mobile à domicile, le femtocell cause en réalité bien plus de problèmes qu’il n’en résout…

Tu captes que dalle

D’une part, il est encore trop fréquent que le femtocell entraîne des problèmes de réception d’appels/SMS. Pas plus tard qu’il y a une semaine, votre aimable rédacteur en vadrouille a eu la mauvaise surprise de constater que tous ses appels mobiles de la journée avaient atterri directement sur répondeur, et les SMS différés.

En cause ? Le passage chez un ami qui avait le malheur de posséder une Freebox avec un femtocell intégré. Sitôt son domicile quitté, le téléphone a accroché une autre antenne, et a récupéré tous les SMS en retard d’un bloc.

Ce souci, qui semble intervenir aléatoirement, n’arrive cependant que lorsque le téléphone reste connecté longuement à un femtocell. Chose qu’il est aisé de vérifier avec une application telle que Free Mobile Netstat, par exemple…

Femto-sangsue

Autre problème, à l’ampleur inquiétante, les instabilités de Freebox entraînées par le femtocell. Tout comme un parasite un peu trop envahissant, le femto vient perturber le bon fonctionnement de son hôte.

Cela se traduit par des instabilités de ligne et, pour les plus malchanceux, par des désynchronisations à répétition de la Freebox. Au gré des mises à jour, et probablement d’autres critères que nous ne sommes pas parvenus à identifier (modèle précis de femto ou de Freebox ? caractéristiques de ligne ?), ces instabilités empirent, repartent, s’en vont et reviennent… généralement sans que l’utilisateur ne fasse le lien avec le femto.

La « solution »

En ce qui nous concerne, à la rédaction, cela fait déjà longtemps qu’on a désactivé notre femtocell. Et tant que ces soucis à répétition ne sont pas définitivement corrigés, on vous invite à en faire de même.

Pour cela, rien de plus simple : via les flèches de l’interface tactile en façade de votre boîtier Server, défilez jusqu’au menu Femtocell > Arrêter et validez l’opération en cliquant à nouveau sur la flèche droite ou la touche OK.

Qu’attend donc Free pour corriger, une fois pour toutes, ces problèmes d’autant plus graves qu’ils concernent un module désormais très largement répandu, fourni et activé par défaut avec les Freebox ? On est en droit de se le demander, car ces soucis ne datent pas d’hier (des bugs entravaient déjà son bon fonctionnement dès 2013, année de sa mise sur le marché). Et au vu de la grogne des abonnés, qui ne comprend pas forcément que le souci vient de là, il est temps de se bouger…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.