Agrégation xDSL/4G : le quota de 250 Go/mois n’est « pas implémenté », indique Xavier Niel

0

Xavier Niel nous parle plus en détails de l’agrégation xDSL/4G, une des nouvelles fonctionnalités de la Freebox Delta.

Il s’agit d’une des features les plus alléchantes de la Freebox Delta, n’ayant pas d’équivalent chez la concurrence pour l’instant : l’agrégation xDSL/4G permet aux abonnés ne disposant pas d’une connexion suffisante en xDSL de bénéficier automatiquement d’un meilleur débit grâce au réseau 4G capté par la box. Free promet ainsi jusqu’à 200 Mbps en téléchargement, et 60 Mbps en envoi, aux abonnés qui ne bénéficient pas encore de la fibre optique à domicile.

Dans les conditions générales d’utilisation, certains utilisateurs ont pu remarquer que cette possibilité était limitée à 250 Go de 4G utilisée par mois. Un quota que Xavier Niel a tenu à tempérer, lorsque nous lui avons posé directement la question (lors d’un entretien dont le contenu sera publié prochainement).

Une limitation qui n’est pas à l’ordre du jour

La limitation à 250 Go de données 4G consommées par mois, inscrite dans les conditions générales, « n’est pas implémentée dans le réseau aujourd’hui » nous confie Xavier Niel.

Il complète : « On a un usage de la 4G très différent des solutions 4G fixes, puisqu’on ne l’utilise qu’en burst » (lors des pointes d’utilisation, ndlr). En effet, la Freebox utilisera en priorité « le DSL avant d’utiliser la 4G », et ne consommera de la 4G que lorsque le besoin s’en fait réellement sentir. Xavier Niel reconnaît et accepte que certaines lignes particulièrement isolées généreront plus de trafic 4G que la moyenne : « dans les zones où vous avez 256 kbps de DSL (…) vous allez ‘burster’ tout le temps, c’est le jeu ! Mais c’est pas grave, ça fait partie de la moyenne dans laquelle on est ».

En clair, avec ce système, le quota de data utilisée en 4G sera inférieur à la data totale utilisée dans le mois par un utilisateur sur sa Freebox. Et si Free s’offre la possibilité de limiter un jour la quantité de data 4G à 250 Go par mois, via ses CGV, ce n’est pas du tout au programme, pour le moment.

Le service Freebox TV ne passera pas par la 4G

Autre information : les Freenautes trop éloignés de leur répartiteur ne pourront pas compter sur la 4G pour améliorer la qualité de réception de leur service Freebox TV. Xavier Niel évoque « un certain nombre de règles et d’obligations de sécurité » imposées par les ayants-droits, qui empêche Free de faire transiter les flux TV ailleurs que sur un réseau privé.

« On ne peut pas transférer ça sur un réseau ouvert » tel que le réseau 4G, regrette-t-il. En précisant toutefois qu’il n’existe aucune restriction concernant les usages Internet à proprement parler : « Netflix y passe », rappelle-t-il en guise d’exemple. Rien n’empêche donc les Freenautes de recourir à d’autres services télévisuels en OTT, comme Molotov ou MyCANAL.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.