À poil ! La Freebox Mini 4K mise à nu par Clubic

9

Nos confrères de Clubic ont réalisé des clichés des deux boîtiers Freebox Mini… complètement démontés. De quoi observer leurs circuits imprimés sur toutes les coutures, mais surtout (et c’est plus utile) en apprendre un peu plus sur le matériel embarqué.

Côté Server, peu de nouveautés au programme. On l’a déjà souligné, le boîtier n’est qu’une version « mini » du Server de la Révolution, si bien qu’il profite du même firmware. Cette similitude vire parfois au défaut, puisque la puce sans fil embarquée est une Marvell 88W8366, la même que sur Révolution — elle ne dispose donc que d’une compatibilité WiFi 802.11n maximum, et non 802.11ac, la norme la plus récente. Plus drôle, la carte mère du boîtier Révolution est utilisée… au point de laisser vacant un port e-SATA, complètement inutilisé dans cette version mini !

Seules de petites différences le séparent de sa grande sœur : l’absence de disque dur, mais également l’intégration d’un femtocell 3G. Clubic remarque que, là encore, la puce utilisée pour le femto (une Broadcom BCM61650) est la même que celle utilisée pour le femto en option de la Freebox Révolution. Les performances seront donc strictement identiques.

La Freebox Mini 4K, partie Serveur. Photo © Clubic

La Freebox Mini 4K, partie Serveur. Photo © Clubic

Côté Player, on attend légitimement un peu plus de nouveauté. On note donc, côté specs, la présence de 2 Go de RAM, et d’une mémoire flash de 8 Go (dont environ 3 Go réservés pour le système et 5 Go utilisables pour les applications). Le tout est motorisé par un processeur principal Broadcom BCM7252 double cœur, qui a la particularité d’être accompagné d’un GPU capable de décoder nativement la 4K au format HEVC (H.265). Encore heureux, il s’agit là d’un des arguments majeurs de la bestiole ! 😉

...et le boîtier 4K Player, qui subit le même traitement. Photo © Clubic

…et le boîtier 4K Player, qui subit le même traitement. Photo © Clubic

Voir l’intégralité de la galerie photos sur Clubic

 

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

9 commentaires

  1. Toujours intéressant ces désossage .
    "Clubic remarque que, là encore, la puce utilisée pour le femto (une Broadcom BCM61650) est la même que celle utilisée pour le femto en option de la Freebox Révolution."
    A mon avis il n'y a a pas que la puce. Même emplacement du connecteur, même emplacement des points de fixation...
    Même si les photos des femto de la révolution trouvés sur le net (qui date de 2013) ne sont pas strictement identiques, je ne serais pas surpris que les femtos actuelles de la révolution contiennent exactement la même carte.

  2. slt
    Je pense plutot que le serveur est tout simplement la réutilisation de carte merede Freebox revolution renvoyées par les clients (rien que la qté de poussière sur les photos de clubic le prouve)
    Les HDD étant l’élément critique en terme de fiabilité, ils sont jetés (ou remis dans des "nouvelles" fbx revolution) (+ ca évite la taxe sur le stockage)
    C'est éco ..logique et nomique pour free, c'est bien joué. Comme le serveur est mis à disposition (preté),par free, il n'a aucune d'obligation de distribuer du neuf...
    reste une question, pourra t on brancher un HDD en sata sur le fameux connecteur...
    ce qui manque le plus dans la mini ce sont les CPL. Le wifi ca pose toujours pb...
    il faudra aussi voir si la mini 4K peut elle faire du timeshifting (pause) sur la TNT... c'est le point le plus négatif de la révolution à mon sens...

  3. Plutôt intéressé au départ par cette nouvelle box, je m'aperçoit que 2 boitiers ne sont pas fanless.
    Gros point noir, cette box ne sera pas pour moi. :(
    De plus je m'interroge sur la compatibilité avec les TV Sony Bravia. Problème de son relevé avec la V5 qui pouvait être corrigé par les 2 sorties audio RCA à l'arrière du boitier.
    La freebox mini 4K ne possède pas de sorties audio RCA juste une sortie numérique qui est loin d'être compatible avec tous les matériels.

  4. Réagir sur le forum