Free s’engage une nouvelle fois à côté des opérateurs concurrents, en faveur de l’Ukraine

0

Après les initiatives personnelles menées par les uns et les autres, Free en tête, pour offrir la gratuité des communications vers l’Ukraine afin de maintenir les liens des familles, comme la distribution de cartes sim à la frontière polonaise via sa filiale UPC, c’est un autre engagement que l’opérateur a décidé de rejoindre.

Et cet engagement s’est matérialisé le 8 avril dernier, avec l’ensemble des opérateurs français, ukrainiens, l’association MVNO et 24 confrères européens, par une convention commune cosignée par la Commission Européenne, afin de venir en aide aux réfugiés et maintenir coûte coûte le lien, par la connexion, avec leurs familles comme leur pays.

Cette convention vise essentiellement à renforcer le soutien d’ores et déjà apporté tant au niveau national et individuel, qu’au niveau international, en opérant une réduction drastique des prix d’itinérance ainsi que la majeure partie des frais généralement décomptés dans le cadre de la mise en relation avec l’Ukraine.

Un dispositif mis en place dès les premiers jours par Iliad et ses filiales étrangères.

La mobilisation de Free en faveur de l’Ukraine n’est pas récente, et bien au contraire, s’est mise en place dès les premiers signes d’agression extérieure, non seulement par l’apport d’une aide matérielle mais également logistique et financière, soit à la frontière, soit par les modifications tarifaires conséquentes qui ont été apportées aux communications téléphoniques.

Son offre de roaming data a par exemple fait l’objet d’une révision complète et a été suivie par les opérateurs concurrents auxquels il a montré l’exemple.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Comments are closed.