Free Mobile : et si on revenait tout simplement sur ce qui a changé ?

0

Si les offres Free peuvent paraître parfaitement intégrées dans le paysage de la téléphonie mobile de 2022, il faut clairement se souvenir de ce à quoi ce même paysage ressemblait en 2012 lors de son lancement en termes de concurrence comme d’abonnements.

Ce dixième anniversaire est donc l’occasion pour Free, à l’heure où la commercialisation des offres 5G bat son plein et qu’un tarif identique, sans augmentation, pour une technologie supérieure, s’est banalisé, de revenir tout simplement et de manière schématique, sur ce qui s’est passé effectivement durant ces dix dernières années.

Des mesures qui se sont inscrites dès le départ en faveur du pouvoir d’achat.

Tout d’abord l’absence d’engagement obligatoire pour l’abonné et l’offre SIM Only, qui a permis de pouvoir utiliser une carte SIM sans l’acquisition concomitante d’un mobile subventionné, ce qui grevait le budget.

Si cette liberté peut paraître maintenant anodine, ce n’était pas le cas en 2012 où elle est même apparue comme révolutionnaire dans un milieu complètement fermé, verrouillant de l’intérieur les engagements pris contractuellement par l’abonné.

La réduction des offres à un forfait social et un dédié au grand public a elle aussi dérouté le public comme la concurrence, le juste prix et la transparence, autant de notions qui n’ont pas varié d’un iota depuis lors.

… mais également de la qualité de service.

Pourtant si beaucoup de choses se sont révélées immuables, d’autres se sont parallèlement développées de manière exponentielle, comme : le nombre de collaborateurs, la date mise à la disposition des abonnés, la qualité de la couverture ou bien encore le roaming qui intègre de plus en plus de destinations …

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Ajouter un commentaire