Outre-Mer : Free Mobile devient nouvel opérateur en 3G/4G

2

Le groupe Iliad (Free Mobile) décroche une licence pour chacun des territoires d’Outre-Mer : Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte, Saint-Barthélémy et Saint-Martin.

Suite à un appel à candidatures, l’ARCEP (Autorité de régulation des télécoms) a désigné les lauréats à de nouvelles fréquences 3G et 4G en France d’Outre-Mer. Pour chaque territoire, quatre opérateurs, nouveaux ou existants, ont été retenus :

  • Guadeloupe – Martinique : Orange Caraïbe, Free Mobile, Outremer Telecom, Digicel AFG
  • St Barthélémy – St Martin : Orange Caraïbe, Free Mobile, Digicel AFG, Dauphin Telecom
  • Guyane : Orange Caraïbe, Outremer Telecom, Digicel AFG, Free Mobile
  • La Réunion : Orange, SRR, Telco OI, ZEOP Mobile
  • Mayotte : Telco OI, SRR, Orange, BJT Partners

Bonne nouvelle pour le groupe Iliad donc : celui-ci a été retenu sur l’ensemble des territoires concernés. Il opèrera directement sous le nom Free Mobile en Guadeloupe, Martinique, Saint-Barthélémy, Saint-Martin, et Guyane. Et il sera présent via la société Telco OI, dont il est co-actionnaire, à la Réunion et à Mayotte.

Free Mobile en Outre-Mer, bientôt une réalité

Il s’agit d’une bonne nouvelle pour la concurrence : dans un communiqué, le groupe promet des offres « innovantes et à des prix attractifs (…) comme le fait Free Mobile en métropole ». Il garantit ainsi de mettre « un terme aux discriminations tarifaires qui existent aujourd’hui entre les Outre-Mer et la métropole et que rien ne justifie ».

L’ARCEP entend procéder rapidement à l’attribution des fréquences en question, pour une ouverture commerciale possible dès le 1er décembre 2016.

À la Réunion et à Mayotte, où il est déjà présent via Telco OI, Iliad promet un lancement de la 4G « dans les prochains mois ». Dans les autres territoires, où il part de zéro, il promet un déploiement du réseau « sans délai ».

Les lots de fréquences dans le détail

Iliad remporte des lots de fréquences sur différentes bandes, selon les territoires :

  • Guadeloupe – Martinique : 800 MHz / 1800 MHz / 2,1 GHz / 2,6 GHz
  • St Barthélémy – St Martin : 800 MHz / 900 MHz / 1800 MHz / 2,1 GHz / 2,6 GHz
  • Guyane : 900 MHz / 1800 MHz / 2,1 GHz / 2,6 GHz
  • La Réunion : 800 MHz / 1800 MHz / 2,1 GHz / 2,6 GHz
  • Mayotte : 800 MHz / 1800 MHz / 2,1 GHz / 2,6 GHz

Une telle variété de fréquences permettra au trublion de déployer un service conséquent, aussi bien en 3G qu’en 4G. L’ARCEP procèdera prochainement à la répartition exacte des fréquences, sur chaque bande, auprès des opérateurs.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

2 commentaires

  1. Pourquoi serait-ce un effet d'annonce? Personne n'achète de telles licences pour ne rien en faire. Maintenant qu'il a le sésame en poche, Free Mobile prépare son implantation, planifie les travaux, les commandes de matos, lance le recrutement du personnel, négocie des accords, des contrats,...

  2. Réagir sur le forum