Outre-mer : Free Mobile dépose un dossier pour y devenir opérateur

0

Dans le cadre d’un appel à candidatures ouvert par l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep), Free Mobile a déposé des dossiers afin de devenir opérateur en outre-mer.

Le groupe Iliad (Free) le confirme ce matin, dans un communiqué : il est officiellement candidat à l’achat de fréquences 3G et 4G en outre-mer. Il s’est porté directement candidat en Guadeloupe, en Guyane, à la Martinique, à Saint-Barthélémy et à Saint-Martin. Il a également postulé à la Réunion et à Mayotte, via la société Telco OI dont il est co-actionnaire (aux côtés d’Hiridjee).

L’opérateur ne cache pas son ambition de casser les prix, actuellement très élevés, de la téléphonie mobile dans les territoires d’outre-mer. Il envisage de proposer « des offres simples, innovantes et à des prix attractifs au bénéfice des consommateurs, comme il l’a fait avec Free Mobile en métropole et de démocratiser ainsi l’usage du mobile en mettant fin aux discriminations tarifaires qui existent aujourd’hui en Outre-mer et que rien ne justifie ».

Le groupe prévoit de dépenser environ 100 millions d’euros afin de se déployer en outre-mer.

Capture d’écran 2016-05-11 à 11.32.46

La concurrence sera toutefois rude. Sur chacun des territoires, l’Arcep a reçu de quatre à six dossiers concurrents (cf. tableau ci-dessus). Le régulateur pourra retenir jusqu’à quatre lauréats par zone, après étude des dossiers. On ne devrait connaître la réponse que d’ici quelques mois, pour une attribution effective des fréquences pas avant l’automne 2016.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum