Orange : Free « n’applique pas le fair use de 3 Go »

0

Internet illimité pour tous !

La tension entre Orange et Free Mobile autour de l’accord d’itinérance liant les deux entreprises est de plus en plus tangible. Après avoir fait parvenir une lettre à Maxime Lombardini l’invitant à prendre toutes les dispositions nécessaires pour faire passer un maximum de trafic sur le réseau de Free, Orange prépare ses arguments contre les pratiques du trublion…

C’est ce mardi après-midi que les responsables des deux sociétés doivent se réunir pour un comité de pilotage portant sur leur accord d’itinérance.

Orange se plaint en effet d’une « croissance exponentielle du trafic » provenant des abonnés Free Mobile, d’autant que la data proposée par le nouvel entrant ne semble pas bridée au-delà de la limite initialement prévue : Free « n’applique pas le fair use de 3 Go », affirme Orange. L’opérateur historique fournit quelques exemples atypiques à l’appui, comme celui d’une abonnée Free ayant consommé pas moins de 55 Go de données mobiles en l’espace de trois jours !

La charge est particulièrement importante pour Orange : alors que plusieurs sources estiment que le nombre d’abonnés à Free Mobile a dépassé les 1,5 million, dont les deux tiers auraient opté pour le forfait illimité, les équipements de passerelle (« BPN ») entre Orange et Free ont déjà dû être doublés par l’opérateur hôte.

Orange, qui estime qu’un problème de capacité interviendra dès la fin février si le rythme de recrutement de Free Mobile se poursuit, réclame à Free un « schéma de prévisions de ses besoins capacitaires » et lui demande surtout d’accélérer la prise en charge d’abonnés sur son réseau en propre. « L’utilisation actuelle de l’itinérance par Free est celle d’un opérateur virtuel, d’un full MVNO, pas d’un opérateur de réseau », constate Orange.

La guerre est donc bien déclarée entre les deux opérateurs, puisqu’Orange n’hésite plus à brandir la menace ultime d’une « dénonciation du contrat » d’itinérance, qui équivaudrait à une coupure du trafic (au moins data) sur les abonnés Free. Autre issue plus pondérée à la réunion de cet après-midi, si les deux sociétés ne parviennent pas à un terrain d’entente, ils pourraient alors saisir l’Arcep qui sera chargée de régler leur différend…

Source : La Tribune

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.