Le coût de l’itinérance avec Orange continue de s’envoler

46

Initialement estimée à un milliard d’euros sur six ans, la facture de l’itinérance que Free doit verser à Orange ne cesse de s’envoler.

Avant même son lancement, selon les estimations communiquées, Free Mobile prévoyait de consacrer un milliard d’euros en six ans à l’itinérance sur le réseau Orange. D’après les déclarations publiques des représentants d’Orange, cette estimation avait déjà été revue une première fois à la hausse, passant à un milliard d’euros sur trois ans.

Dans une interview consacrée à L’Express, Pierre Louette, secrétaire général d’Orange, communique encore de nouveaux chiffres : « nous allons déjà gagner plus d’un milliard d’euros en deux ans, c’est au-delà de nos espérances », se réjouit-il. « Ce revenu finance presque à lui seul l’investissement annuel dans notre réseau mobile en France ! »

Si le coût de l’itinérance ne cesse de s’envoler, c’est probablement car les utilisateurs de Free Mobile font un usage intensif de la data mobile — Pierre Louette confirme d’ailleurs que la facture est réactualisée « en fonction des volumes consommés » par les Freemobinautes.

Dès lors, il n’est guère étonnant que Bouygues Télécom et SFR jalousent un tel contrat, qui représente une véritable mine d’or pour Orange. De son côté, Free a, en revanche, tout intérêt à déployer son propre réseau en vitesse, s’il souhaite rentabiliser son offre mobile…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

46 commentaires

  1. Free n'aurait peut etre pas dû proposer 3Go de data [b]dès le depart[/b], mais seulement 1Go de fair use qui etait deja une revolution a l'epoque . Vu que les clients sont bridés (pas coupés) au dela du fair use ca aurait eu moins de consequences pour tout les abonnés vu qu'ils sont quasiment "bridés" voir meme coupés du reseau (par manque de capacité) avant meme d'ateindre leur quota.
    Etant donné que Free a la culture de faire evoluer ses offres sans changer de prix, il aurait été plus judicieux d'augmenter le fair use data eu fur et a mesure du deploiement de son reseau : 1Go a 25% (au lancement), 2Go a 50%, puis 3Go a 75%

  2. Y'en a qui ne se rappelle pas que sur les serveurs de free, il y avait une image jpeg qui indiquait une offre avec 10Go de fair use... Donc les 3Go sont déjà une diminution de leur plans initiaux.
    En tout cas, on voit bien qu'il est de l'intérêt de free de faire au plus vite son réseau, et que les bridages constatés en itinérance sont certainement liés à une volonté de limiter la note plutôt salée d'une telle quantité de données transférées...

  3. Franchement je me sers a 90% de mon webphone , en WIFI
    Que ce soit chez moi comme chez ma famille ou amis , je surfe sur la wifi
    la 3g me sers uniquement pour me dépanner , consulter mes e mails , voire regarder un horaire de train
    Les mises a jours des programmes je les fait a la maison et le streaming je l'utilise rarement et surtout pas en 3G
    le probléme c'est que beaucoup exagèrent pour la 3 G .. et ne privilégient pas assez la Wifi
    Quand on sait que la wifi est disponible a présent sur FreeWifi sécure  et dans beaucoup de Bornes gratuites comme les Macdos , les aires d'autoroutes , certains restos , aéroports , gares ect
    La 3 G devrait être utilisée avec beaucoup plus de réserve , et il n'y aurait pas surconsommation .

  4. Free se serait donc plante d'un facteur 3 dans son estimation de cout d'itinerance ? Le cote visionnaire en prend un coup.
    500 millions sur une annee pour disons 5 millions d'abonnes (et encore je compte les tres nombreux forfaits 2 euros), ca fait 100 euros par abonnes, une paille....

  5. Réagir sur le forum