L’État envisage de céder des fréquences TNT pour la 4G

0

Petit écran contre grand réseau

L’Élysée aurait décidé d’attribuer une partie des fréquences actuellement consacrées à la diffusion de la Télévision Numérique Terrestre (TNT), sur la bande 700 MHz, au bénéfice des opérateurs mobiles qui pourraient en faire usage pour le déploiement de la 4G…

Selon Les Échos, la décision aurait été prise par la présidence de la République pour des raisons principalement financières : en organisant un nouveau jeu d’enchères auprès des opérateurs, le ministère des Finances envisage de récolter quelques 3 milliards d’euros, permettant de financer pour partie la loi sur la défense nationale (armée) jusqu’en 2019.

Le journal affirme que la décision a été prise par la présidence, sans aucune concertation avec le ministère de la Culture et de la communication, ni même avec Matignon. Il en résulte un certain chaos dans le monde culturel. Les éditeurs de chaînes TNT craignent que cela ne mette un frein au déploiement de ce mode de diffusion : « la haute définition ne pourra pas être généralisée à l’ensemble des chaînes », craint l’un d’eux.

Mais l’État envisage d’aller vite : de nouvelles enchères pourraient être organisées en 2016. Et contrairement à leurs homologues du monde de l’audiovisuel, les opérateurs télécoms auraient été mis au courant de cet arbitrage. Mais ils ne digèrent pas la nouvelle pour autant : « pourquoi est-ce aux opérateurs de payer » pour combler les carences du budget de l’État, demande ainsi le dirigeant d’un opérateur — tandis que les fréquences accordées aux groupes audiovisuels sont traditionnellement offertes. Alors que certains d’entre eux affichent des pertes et une position difficile depuis début 2012, les opérateurs ne sont pas prêts à faire grimper les prix des enchères. Le pari du président de la République s’annonce difficile…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.