L’État envisage de céder des fréquences TNT pour la 4G

23

Petit écran contre grand réseau

L’Élysée aurait décidé d’attribuer une partie des fréquences actuellement consacrées à la diffusion de la Télévision Numérique Terrestre (TNT), sur la bande 700 MHz, au bénéfice des opérateurs mobiles qui pourraient en faire usage pour le déploiement de la 4G…

Selon Les Échos, la décision aurait été prise par la présidence de la République pour des raisons principalement financières : en organisant un nouveau jeu d’enchères auprès des opérateurs, le ministère des Finances envisage de récolter quelques 3 milliards d’euros, permettant de financer pour partie la loi sur la défense nationale (armée) jusqu’en 2019.

Le journal affirme que la décision a été prise par la présidence, sans aucune concertation avec le ministère de la Culture et de la communication, ni même avec Matignon. Il en résulte un certain chaos dans le monde culturel. Les éditeurs de chaînes TNT craignent que cela ne mette un frein au déploiement de ce mode de diffusion : « la haute définition ne pourra pas être généralisée à l’ensemble des chaînes », craint l’un d’eux.

Mais l’État envisage d’aller vite : de nouvelles enchères pourraient être organisées en 2016. Et contrairement à leurs homologues du monde de l’audiovisuel, les opérateurs télécoms auraient été mis au courant de cet arbitrage. Mais ils ne digèrent pas la nouvelle pour autant : « pourquoi est-ce aux opérateurs de payer » pour combler les carences du budget de l’État, demande ainsi le dirigeant d’un opérateur — tandis que les fréquences accordées aux groupes audiovisuels sont traditionnellement offertes. Alors que certains d’entre eux affichent des pertes et une position difficile depuis début 2012, les opérateurs ne sont pas prêts à faire grimper les prix des enchères. Le pari du président de la République s’annonce difficile…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

23 commentaires

  1. C'est le pied de nez aux lobbys audiovisuels. L'idée n'est pas mauvaise.
    Les fréquences de 700MHz sont des fréquences qui se propagent le mieux donc on aura une meilleure qualité de réception. En plus, Free a de bonne chances d'obtenir une part de gâteau. Etant donné que les opérateurs se dont déjà ruinés pour les premiers lots, ils ne feront pas grimper les enchères très haut.
    Au niveau de la télévision, on est déjà plutôt bien servis alors qu'au niveau d'Internet mobile, ce n'est pas encore le cas. D'autant plus les lobbys anti-ondes empêchent l'installation des antennes et les fréquences basses sont on ne peut plus utiles pour avoir une meilleure réception avec moins d'antennes. En plus, la 4G permet la télévision, sur demande et mobile en plus.

  2. Il n'était pas question (à une époque pas si lointaine) de mauvaise cohabitation entre la 4G et la TNT?
    De mémoire il me semble qu'on a rapporté des phénomènes de baisse de qualité de réception de la TNT en présence d'appareils utilisant la 4G...

  3. @Doric: C'est le cas pour les fréquences dans les 800 Mhz.
    Je suis assez d'accord avec OhMonBato, je sens que les trois opérateurs titulaires des fréquences 800 Mhz vont crier au scandale, ou à défaut chercher à obtenir des compensations d'une manière ou d'une autre.
    Enfin, une dernière question m'interpelle au plus haut point: Vont-ils réserver ces enchères aux titulaires d'un licence 4G, ou laisser libre l'accès un éventuel cinquième futur opérateur?
    En tout cas, en proposant un appel d'offre en 2016, on va se retrouver avec des plages de fréquence qui pourront presque immédiatement être utilisée pour toute techno radio, l'échéance européenne arrivant à grand pas. Du coup, peut-être que certains y verront le moyen de transporter autre chose que de la 4G.

  4. Réagir sur le forum