Free va déployer la 4G nationale sur la bande 1800 MHz dès le 1er janvier 2015

24

Free a demandé et obtenu l’autorisation d’utiliser la bande 1800 MHz, probablement pour y déployer la 4G et la 4G+, et ce dès le 1er janvier 2015 sur l’ensemble du territoire métropolitain.

L’ARCEP annonce qu’elle vient d’attribuer 5 MHz duplex, sur la bande 1800 MHz, à Free Mobile. Dans le cadre du refarming, tous les opérateurs avaient la possibilité de demander à bénéficier de cette bande de fréquences pour y déployer la 4G — c’est par exemple ce que Bouygues Telecom a fait, dès le 1er octobre 2013. Étant le seul à ne pas disposer de licence 2G, Free se voit attribuer une part du spectre restituée par les autres opérateurs, dans un souci d’équilibre concurrentiel — ces 5 MHz duplex constituent une quantité de fréquences limitée, et Free devra patienter jusqu’en mai 2016 pour pouvoir exploiter tout le spectre qui lui est dévolu sur la bande 1800 MHz, soit 15 MHz duplex.

Free pourra utiliser ces nouvelles fréquences dès le 1er janvier 2015 sur tout le territoire, à l’exception de Marseille (à partir du 1er avril 2015) ainsi que de Nice et Paris (à partir du 1er juillet 2015). En clair, il pourrait s’appuyer sur ses nouvelles fréquences pour proposer dès le 1er janvier une 4G plus couvrante (les fréquences 1800 MHz portent plus loin que ses actuelles fréquences 4G 2600 MHz) et plus fiable, notamment en indoor.

Surtout, utilisées en coordination avec les fréquences dont il dispose déjà, Free pourrait faire usage de ce nouveau lot d’ondes pour proposer du LTE Advanced (4G+). Rappelons qu’il expérimente déjà cette technologie depuis la mi-novembre, sur une antenne dans la commune du Petit Quevilly (Seine-Maritime).

Free n’a pas encore officialisé l’information, ni confirmé l’usage qu’il souhaitait faire de ces nouvelles fréquences, mais gageons que cela ne saurait tarder.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

24 commentaires

  1. Pour faire de la 2G il faut une licence correspondante! L'itinérance 2G coûte rien, la voix et les SMS, MMS représentent un faible volume. (grillé par Thibaut)
    Elle sera utilisée en 4G, et c'est très bien car il y a de + en + de téléphones 4G qui libéreront de la 3G pour les autres, ce qui limitera encore l'usage de l'itinérance en 3G dans les cas de saturation.

  2. J'ai lu que FreeMobile allait respecter son engagement de couverture de 75% de la population en 3G et que l'accord d’itinérance allait s'éteindre.
    Par contre, je me demande ce qui va se passer pour les 25% non couverts et surtout pour le pourcentage non couvert en terme de superficie. Avec FreeMobile pourra-t-on seulement utiliser son téléphone dans les gros centres urbains ? Là où sont justement les 75% de la population ? Que va-t-il se passer quand on quittera ces zones denses ?
    75% de la population c'est moins de 20% de la France en terme de surface.

  3. L'extinction c'est pas pour tout de suite. Elle doit se dérouler entre 2016 et 2018. D'ici là Free Mobile aura compléter son réseau.
    Mais faut pas rêver, quand l'itinérance cessera, le réseau de Free Mobile n'aura en aucune manière la couverture ni la QOS de son partenaire Orange.
    Il y aura quelques surprises pour les abonnés à ce moment là.

  4. Réagir sur le forum