Free pourrait obtenir de nouvelles fréquences 4G grâce à l’Arcep

9

L’Arcep (Autorité de régulation des télécoms) envisage de réattribuer un certain nombre de fréquences sur la bande des 1800 MHz, actuellement utilisées pour la 2G, vers la 4G.

Cette réallocation pourrait profiter à Free Mobile : le nouvel entrant, qui dispose d’une licence 4G sur la bande des 2,6 GHz, a toutefois échappé au second lot de fréquences 800 MHz, dites « fréquences en or ». Les fréquences 1800 MHz, qui s’en rapprochent, pourraient lui permettre de renforcer sa couverture 4G sur de plus longues distances…

Reste que la réattribution d’une partie de ces fréquences à Free Mobile ne sera pas évidente pour l’Arcep : Orange, SFR et Bouygues Telecom risquent de ne pas accepter aussi facilement un tel avantage décerné au nouvel entrant, alors qu’eux ont payé leur part du spectre 800 MHz à prix d’or.

La législation européenne pourrait intervenir en faveur du régulateur : en posant sur papier « le principe d’égalité et les conditions d’une concurrence effective » entre opérateurs, Bruxelles pourrait permettre à l’Arcep d’attribuer quelques fréquences supplémentaires à Free Mobile, si l’avantage concurrentiel attribué à ses concurrents est jugé trop important. Si l’un des trois opérateurs historiques se porte candidat aux licences reconverties, l’Arcep pourra exercer ce droit immédiatement. À défaut, il lui faudra attendre mai 2016, date où la « neutralité technologique » des fréquences deviendra réalité en Europe…

Source : Les Échos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

9 commentaires

  1. Sauf que si l'ARCEP attend la libéralisation des autres fréquences.... Free aura alors un avantage avec sa licence WIMAX.
    Donc exit l'argument de "sous concurrence". sans parler que Free a dit que les fréquences actuelles lui sufisaient

  2. @Doppel: Free possède une licence Wimax nationale, mais dans une plage de fréquences des 3.4 Ghz, ce qui parait peu utile pour la techno 4G, en tout cas en liaison antenne-client.

    On peut par contre envisager une utilisation de la 4G dans la bande des 900 Mhz, réservé à la 3G actuellement, quand la neutralité des réseau sera effective. Mais pas sûr que cela soit facilement cohabitable, ni même que l'état ou l'arcep voient cela d'un bon œil .

  3. Depuis environ un an, presque tous les Smartphones compatibles 4G LTE proposé en Europe sont tri-bandes LTE: 800, 1800 et 2600 MHz.
    A ce jour, sur la quarantaine d'opérateurs qui ont ouvert commercialement en LTE, 5 utilisent le 1800 MHz.
    (Source: GSA.com)

  4. herve06 a écrit :

    ça fait quoi de plus la "neutralité technologique" ?


    Plus de rapport obligé et réglementé entre une techno et une bande de fréquence.

  5. La réponse est dans l'article :

    Mais il n'y a aucune obligation pour le 1.800 MHz. Et on ne voit pas pourquoi les trois opérateurs historiques, qui chérissent ces ressources rares, en feraient cadeau à un quatrième entrant, qui vient briser leurs marges et leur réputation.


    Donc si Free veux ces fréquences elle devra les payer, l'ARcep ne peut pas 'donner' à Free Mobile un autre avantage, qui viendrait s'ajouter à une liste déjà bien longue.

  6. Il n'a jamais été question de "faire des cadeaux à freeM" qui se débrouille très bien jusqu'ici en payant les choses au prix fort. Il est vrai que freeM est très généreuse dans l'autre sens, offrant la meilleure offre de la planète, une vraie Révolution, vue le point dont on partait.
    Quand à la réputation des 3 (encore) gros...

    Allez! Fêtez ça dignement avec du xes et de la zik ^-^

  7. faer a écrit :

    La réponse est dans l'article :
    Donc si Free veux ces fréquences elle devra les payer, l'ARcep ne peut pas 'donner' à Free Mobile un autre avantage, qui viendrait s'ajouter à une liste déjà bien longue.


    Freemobile a fait part à l'ARCEP de son désir de récupérer des fréquences dans la bande des 1800 MHz l'été dernier, il y a presque un an. Et bien entendu de se les faire reverser gratuitement sur le quota utilisé par ses concurrents, si ces derniers demandaient à l'ARCEP d'ouvrir le 1800 MHz pour la 4G LTE en France, avant mai 2016.

    Il reste toutefois un morceau de bande passante, dans le 1800, non encore attribué par l'ARCEP, mais là ce sera moyennant enchères.

  8. Réagir sur le forum