Free Mobile voit ses résultats chuter sur le test 4G Monitor

0

Ces derniers mois, Free a enregistré d’excellents scores sur le baromètre 4G Monitor, qui mesure la qualité des connexions mobiles des opérateurs français. Au point de s’appuyer dessus pour se prétendre, dans une affiche publicitaire, numéro un en 4G

Ces derniers jours, cependant, rien ne va plus pour le trublion qui voit l’ensemble de ses indicateurs baisser. Le baromètre instantané 4G Monitor (qui prend compte des 7 derniers jours de mesures) affiche des résultats préoccupants pour Free à tous les niveaux, en particulier sur le Top débits 90% et sur la qualité de la navigation web (1% d’échec et 23% de hors délai !).

PNG - 55.7 ko
Top 90% débits (3G et 4G)
PNG - 35.8 ko
Qualité de la navigation mobile (3G et 4G)

Le score global, qui prend en compte et compile l’intégralité des différents résultats pour chaque opérateur, en prend un coup. Si Free Mobile (en gris) flirtait avec les niveaux de qualité d’Orange et de Bouygues Telecom, il y a encore quelques semaines, il a connu en un peu moins d’un mois une chute impressionnante, le rapprochant de SFR, éternel dernier du classement.


Ce brutal changement pourrait être lié, au moins en partie, à un changement de méthodologie de la part de 4Gmark, dont les mesures sont utilisées pour ce test. Une nouvelle version de l’application a été récemment publiée, contenant un “full test” bien plus poussé que le précédent. Celui-ci teste désormais les performances des opérateurs avec de nombreux sites web différents, et pas seulement ceux utilisés par les tests officiels de l’Arcep.

On sait que Free a tendance, au moins sur l’itinérance, à faire preuve d’un bridage conséquent sur le chargement des pages web, tout en laissant la priorité à la liste de sites utilisés par l’Arcep pour ses mesures, ainsi qu’aux applis de test de débit les plus populaires. Cette pratique, baptisée QoS, montre ses limites dès lors qu’une appli comme 4Gmark décide de mesurer un plus large nombre de sites, pour être plus représentatif de la réalité, sans que l’opérateur n’en soit averti a priori.

Source : ZDnet.fr

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.