Free Mobile va porter plainte contre les mesures de l’UFC-Que Choisir

0

L’étude publiée mardi par l’UFC-Que Choisir sur la qualité de la 3G des opérateurs mobiles n’a, comme on aurait pu s’en douter, pas plu à Free Mobile. Ce dernier est accusé d’être, de loin, le réseau au taux de qualité le plus défaillant du marché…

Pour Free, l’étude repose sur une méthodologie douteuse. Suffisamment pour lui donner les moyens d’agir sur le plan légal contre l’association de consommateurs : « Free va saisir la justice contre UFC », a fait savoir un porte-parole de l’opérateur à l’AFP.

Free dénonce les méthodes de l’UFC qui, en « s’appuyant une nouvelle fois sur une étude partielle et partiale avec une méthodologie très contestable qui ignore la réalité de l’usage, tente d’accroître sa notoriété au détriment de Free ». Entre autres reproches, le trublion regrette la séparation des mesures entre son réseau en propre et son réseau d’itinérance chez Orange…

L’étude de l’UFC-Que Choisir ne fait pas grincer des dents que du côté des responsables d’Iliad. Orange, l’opérateur historique, y trouve aussi à redire. Accusé de dégrader volontairement la qualité de ses réseaux pour pousser les clients à migrer vers la 4G, Orange pointe du doigt une critique « absolument insensée ». « Nous avons été classé 3 fois numéro 1 par l’Arcep, Orange met tout en œuvre pour rester en tête sur la qualité de service de tous ses réseaux : 2G, 3G, 4G », dénonce l’opérateur cité sur 01net.fr.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.