Free : l’UFC-Que Choisir dénonce le maintien «anormal» des restrictions en itinérance

0

L’UFC-Que Choisir a publié aujourd’hui son étude annuelle sur la qualité des services mobiles 3G et 4G en France. Le bilan est globalement mauvais pour l’ensemble des opérateurs, et Free Mobile écope d’un carton rouge tout particulier pour l’absence de qualité de son offre en itinérance 3G…

Forte de 10 000 mesures, l’UFC-Que Choisir dresse des « constats accablants » sur la qualité de service des opérateurs, accusés de mener des « restrictions » sur la 3G pour mieux mettre en avant leurs offres 4G.

Sur la 3G, Orange se hisse sans trop de peine sur la première marche du podium avec un taux de qualité mesuré de 87,6 %. Suivent Bouygues Telecom (83,3 %) et SFR (76,4 %). Enfin, Free Mobile (65 %) arrive bon dernier, l’association pointant du doigt les résultats désastreux mesurés en itinérance, « par exemple sur le streaming vidéo ». Ce n’est du reste, pas la première fois que de telles mesures de bridage sont mises en avant. À ce sujet, l’UFC-Que Choisir rappelle qu’une procédure à l’encontre de l’opérateur, lancée en janvier 2013, est toujours en cours.

Sur la 4G, le trublion réalise un score bien plus satisfaisant. Toujours en tête, Orange (avec un taux de qualité de 90,2 %) est suivi de Bouygues Telecom (84,6 %) et de Free (78,9 %). Le bonnet d’âne est décerné à SFR (72,1 %), dont les résultats en 4G peuvent tomber aussi bas que 3,2 Mbps de débit médian relevé à Aix-en-Provence !

Cette année encore, l’association en appelle aux autorités de régulation, sommées de « faire la lumière » sur les mesures de restriction mises en place par Free Mobile en itinérance. Elle interpelle également l’ARCEP, à qui elle demande de « mettre en place des critères élevés de qualité de service » pour l’ensemble des opérateurs.

Source : UFC-Que Choisir

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.