Que Choisir dénonce les tarifs de Free Mobile en Andorre

0

Dans un communiqué, l’association Que Choisir pointe du doigt les tarifs très élevés pratiqués par Free Mobile en roaming en Andorre.

Si Free Mobile propose généralement des tarifs hors-forfait tout à fait raisonnables, ce n’est pas toujours le cas. C’est notamment le cas en Andorre, où l’opérateur pratique des tarifs en roaming assez hallucinants : 3 € la minute d’appel, 9,60 € le MMS et 16 € le mégaoctet. Ainsi, Free Mobile est de loin l’opérateur le plus cher depuis cette destination.

En pratique, rien ne l’empêche d’afficher de tels tarifs, puisque l’Andorre ne fait pas partie des pays membres de l’Union européenne. Free n’est donc pas tenu d’y appliquer le roaming gratuit valable dans l’Union depuis le mois de juin. Néanmoins, ces tarifs restent particulièrement élevés. À titre de comparaison, SFR facture le mégaoctet supplémentaire 0,24 € sur ses forfaits 4G en Andorre, tandis que la destination est incluse aux forfaits Orange, précise Que Choisir.

La facture est d’autant plus salée qu’avant sa nouvelle grille tarifaire du 1er janvier 2016, Free Mobile traitait l’Andorre comme un pays de l’UE. Soit (à l’époque) 0,06 € la minute, 0,19 € le MMS et 0,19 € le mégaoctet.

Une facture à 1 122,45 € pour une abonnée

Afin de justifier ses dires, Que Choisir rapporte le cas d’une abonnée Free Mobile qui s’est retrouvée avec une facture exorbitante de 1122,45 € après avoir passé une semaine de vacances en Andorre. Son utilisation était pourtant raisonnable : 5 SMS envoyés, un MMS reçu et 68 Mo de données consommés.

Plus gênant, il semble que le système de garde-fou mis en place pour éviter de telles surfacturations n’ait pas fonctionné. Un dispositif se met normalement en place afin de bloquer tout usage hors-forfait au-delà de 50 € par mois. L’abonnée a bien reçu un SMS de Free Mobile l’informant que les 50 € étaient atteints et que le service allait être désactivé ; en pratique, il n’en fut rien. Selon Que Choisir, il s’agit d’un manquement qui pourrait permettre à l’abonnée de demander l’annulation de sa créance auprès de Free.

Source : Que Choisir

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum