4G : Éric Besson refuse le report de paiement demandé par Free

8

Le ministre de l’Industrie et de l’Economie numérique, Éric Besson, a rejeté les demandes de Free sur l’attribution des licences 4G de téléphonie mobile.

Free dénonce les modalités de paiement stipulées dans l’appel à candidatures pour les licences 4G (LTE). Estimant que le paiement immédiat des licences privilégie les gros groupes télécoms au détriment des plus petits, l’opérateur a demandé au ministre une possibilité de report de paiement…

« Je ne peux pas (accepter) parce que la loi ne le permet pas », indique ce lundi Éric Besson, rapporté par l’AFP. « La loi de Finances dit très clairement que pour la quatrième génération (…) ces fréquences doivent être payées cette année ».

En conséquence, le ministre a opposé une fin de non-recevoir à la demande de Free. Mais cela ne devrait pas arrêter le trublion dans sa course : celui-ci a déjà déposé un recours devant le Conseil d’État, estimant que les modalités de paiement des licences 4G sont « discriminatoires » (voir notre information de mercredi). L’audience est prévue le 30 août.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

8 commentaires

  1. ... ben que vu les conneries budgétaires de ces dernières annèes, c'est sûr qu'ils veulent la thune maintenant pour combler les trous dans la caisse. La bonne nouvelle, comme c'est parti, les trous, on va les retrouver en 2013 et puis en 2014 et en 2015 et ..., alors il y aura certainement un nouvel appel d'offre !

  2. Ils ont intérêt a décrocher une licence, parce que tous les relais qu'ils déploient sont compatibles 4G. Ils auraient les boules de pas pouvoir émettre...

  3. Antwan a écrit :
    Ils ont intérêt a décrocher une licence, parce que tous les relais qu'ils déploient sont compatibles 4G. Ils auraient les boules de pas pouvoir émettre...
    A priori, ils n'auront pas forcément besoin d'une licence en 2016, cf. http://www.freenews.fr/spip.php?article10447 En revanche, décrocher une licence n'est pas inutile pour autant : celle-ci peut permettre d'élargir la gamme de fréquences disponibles (la bande WiMax est souvent considérée comme un peu "juste" pour le LTE), et bien évidemment de ne pas attendre jusqu'en 2016.

  4. si l'état refuse... c'est qu'ils sont de mèche avec les opérateurs mobiles historiques... ou alors l'état a vraiment besoin d'argent, je vois pas d'autre explication...

  5. yoann007 a écrit :
    Ils ont intérêt a décrocher une licence, parce que tous les relais qu'ils déploient sont compatibles 4G. Ils auraient les boules de pas pouvoir émettre...
    A priori, ils n'auront pas forcément besoin d'une licence en 2016, cf. http://www.freenews.fr/spip.php?article10447 En revanche, décrocher une licence n'est pas inutile pour autant : celle-ci peut permettre d'élargir la gamme de fréquences disponibles (la bande WiMax est souvent considérée comme un peu "juste" pour le LTE), et bien évidemment de ne pas attendre jusqu'en 2016.
    Techniquement, la canalisation (largeur de bande) du WiMax est plus limitée que les fréquences actuellement autorisées pour le LTE (2,6 GHz et 800 MHz) en Europe et en France. Donc du LTE avec les fréquences Wimax permettent moins de rupture d'avec la 3G, c'est moins intéressant (débit, latence, ...). Ensuite, les fréquences élevées du WiMax portent à courtes distances, c'est typiquement a utiliser pour de l'urbain dense seulement, comme le WiFi. Par ailleurs, un opérateur qui n'exploite pas les fréquences qui lui ont été attribué courre le risque de se les voir reprise par l'autorité qui les a délivré (ARCEP). Enfin, en 2016, les trois MNO auront ouvert leur réseau 4G LTE depuis quelques temps, Et donc FreeMobile serait un peu en retard sur ce coup. Les Licences 4G LTE qui vont être très prochainement aux enchères sont cruciales pour les opérateurs, et les engage pour les 12 à 15 prochaines années.

  6. Réagir sur le forum