3G : les opérateurs s’engagent à mutualiser leurs antennes

3

Les trois opérateurs de téléphonie mobile Orange, SFR et Bouygues Telecom ont conclu un accord portant sur la mutualisation de leurs infrastructures, indique l’Arcep (l’Autorité de régulation des télécoms) dans un communiqué. Une bonne nouvelle, d’autant que le petit dernier, Free Mobile, n’est pas oublié…

Les trois opérateurs vont donc mettre en commun leurs antennes afin d’accélérer le déploiement de leurs réseaux 3G. Cela arrangera particulièrement Orange et SFR, qui sont en retard sur leur calendrier de couverture 3G imposé par l’Arcep et qui doivent faire face à de nouvelles échéances : pour Orange, 91% de la population avant la fin 2010 et 98% avant la fin 2011 ; pour SFR, 84% de la population avant le 30 juin 2010, 88% avant la fin 2010, et 98% avant la fin 2011…

L’engagement pris par les opérateurs permettra de couvrir en 3G près de 3900 communes supplémentaires d’ici à la fin 2013, se rapprochant ainsi du taux de couverture de la 2G et allant même « bien au-delà des obligations de couverture 3G des trois opérateurs » (dixit l’Arcep).

En filigrane, on peut également voir dans ce procédé de mutualisation des équipements, une manière de contourner les difficultés de plus en plus importantes lors de la pose de nouvelles antennes : riverains, collectivités et associations de consommateurs mènent la vie dure aux opérateurs, allant parfois jusqu’à exiger (et obtenir) le retrait de nouvelles antennes… un problème qui pourrait toucher de plein fouet l’opérateur entrant, Free Mobile. Ce dernier n’est heureusement pas oublié par le projet de mutualisation ; les trois opérateurs se sont engagés à discuter avec lui des modalités de son intégration à l’accord qui, si tout se passe bien, pourrait intervenir fin mai 2010.

Source : ZDnet

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

3 commentaires

  1. s'en est presque trop beau pour etre vrai enfin, on va pouvoir depasser l'edge dans la plupart des coins pourri desservi a 90% par orange et abandonner des autres

  2. salut c'est PARCE QUE les riverains, ass.,..etc, ont fait pression, qu'ils y viennent "à leur Mutualisation", sinon ça continuerait comme jusqu'à présent, faut pas se leurrer ! - pourquoi l'ont-ils PAS fait avant ? - combien d'années le tél. Mobile existe-t-il ?

  3. C'est un marchandage : d'un côté les opérateurs vont baisser leurs tarifs comme la Commission le leur réclame depuis des années, mais en échange ils réduiront leurs investissements. Ce n'est pas forcément une bonne nouvelle pour Freemobile d'ailleurs !

  4. Réagir sur le forum