Free / Jaguar Network : la divine idylle sur le marché du B2B

0

S’il y avait un marché encore disponible sur lequel Free n’était pas encore positionné mais clairement attendu, c’est celui de l’offre pro.

Un domaine dans lequel l’opérateur n’avait pas encore fait ses armes, mais préparait ses pions depuis deux ans, afin de damer celui oh ! combien monopolistique d’Orange et SFR.

Et c’est à cette promesse qu’entend depuis le départ, répondre le partenariat engagé conjointement avec Jaguar Network, l’entreprise prospère créée et dirigée par Kevin Polizzi en 2001, spécialisée dans des prestations spécifiques et de haute technicité et le Groupe Iliad.

Une prise de participation dopante en termes de technique et d’infrastructures.

La prise de participation à hauteur de 100 millions d’euros, par Iliad au capital de Jaguar Network , spécialiste marseillais des technologies pour les entreprises et les collectivités (cloud, telecoms, smart cities) au mois de janvier 2019 donnait pourtant le ton et laissait planer quelques suppositions notamment sur leur objectif commun d’un déploiement de ces nouvelles offres dédiées aux entreprises.

Et pour cause.. depuis l’année 2001, Jaguar Network s’emploie à étendre son activité sur la base de deux notions qui lui sont fondamentales et communes à Iliad : la confiance et l’innovation, tout en maîtrisant quatre domaines où elle excelle particulièrement :

  • le cloud
  • les télécoms
  • les services managés
  • les objets connectés et la data.

D’une part car les entreprises lui confient leurs données (et le sinistre qui a affecté OVH a mis en évidence la valeur de ce capital pour les entreprises) mais d’autre part, parce que sa croissance est invariablement soumise à un renouvellement perpétuel.

Et c’est ce dernier point qui a particulièrement séduit Iliad, construit sur le même ADN ainsi que les mêmes valeurs managériales au sein de ses propres équipes.

L’équilibre en marge des conventions.

Entre deux titans, chacun leader dans son domaine, cela aurait pu être un guerre fratricide menée par l’égo ou l’arrogance. Mais force est de constater que cela n’a pas été le cas, chacun conservant ses ressources propres, la nouvelle filiale marseillaise s’appuyant sur son réseau de fibre optique ainsi qu’une licence 4G mise à sa disposition, lui permettant de disposer en peu de temps, d’un parc fibre optique pourvu de 130 000 kilomètres, ce qui représente quasiment une multiplication par 20 de son parc initial en quelques mois seulement.

Alors si en termes d’infrastructures, le mariage se révèle en tous points fructueux en un temps record, il y a lieu de se rendre compte de l’émulation qui s’en est suivie, avec en toute bonne logique, la concrétisation aujourd’hui des offres entreprises doublée de la création de Free Pro sur le marché du B2B avec deux éléments techniques indispensables : la fibre et la 4G apportés par Free.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Comments are closed.