Fibre optique : un câble creux au soutien du déploiement de la 5G ?

0

Un câble nouvelle génération vient d’être testé par l’opérateur anglais BT conjointement avec la société Luminisity en charge de la conception du produit. Et il serait redoutable en termes d’efficacité, notamment quant à sa rapidité au niveau du transport des données.

Sa particularité ? un coeur creux qui permettrait une vitesse de transmission des données de 150% de plus que ne le permettaient les câbles de la génération actuellement utilisée dans la construction des infrastructures 5G.

Des essais, qui se sont révélés fructueux, ont d’ores et déjà été réalisés :

  • dans le cadre d’une optimisation du réseau dédié au trading ;
  • en plein coeur de la City à Londres, sur des infrastructures où les temps de latence peuvent être déterminants pour l’activité menée ;
  • sur une distance de 10 km permettant de procéder à plusieurs étalonnage notamment relatifs à la vitesse d’accélération de transmission.

« Nous avons fait toutes sortes de choses avec cette fibre, nous l’avons mise dans des fours, nous l’avons mise dans des câbles pour vérifier sa robustesse », indique-t-on du côté de chez Lumenisity dans des propos repris par Zdnet, qui précisent en outre l’intérêt de la mise en place de cette nouvelle technologie dans le déploiement du réseau 5G, étroitement lié au déploiement de la fibre, en raison de la faible latence observée.

En effet, certaines applications nécessitent l’utilisation d’une bande passante particulièrement performante, dénuée de forte latence, ce qui contraint les opérateurs à la mise en place d’infrastructures proches des utilisateurs afin de garantir le débit promis.

Le trading en bêta test.

Si le projet en est encore à ses balbutiements et une commercialisation loin d’être envisageable pour l’heure, le panel de possibilités autorisées par cette nouvelle technologie laisse déjà rêveurs les opérateurs qui, non seulement y voient une option supplémentaire d’optimiser les débits 5G comme de réduire, à terme, certains coûts liés à la construction comme à l’entretien du réseau.

Demeure désormais la question de la production comme du déploiement de cette nouvelle technologie à la dimension des infrastructures à prendre en charge et transformer.

Bien que BT soit encore loin de commercialiser ce nouveau produit, de nouveaux espoirs sont maintenant permis aux constructeurs comme aux opérateurs, dans un avenir plus ou moins proche.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Comments are closed.